• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Arrêt de la grève de la faim à l’université de Corte

Les 11 étudiants de l’université de Corte en grève de la faim depuis le 11 février ont arrêté leur mouvement ce jeudi. Ils dénonçaient les annonces faites par Emmanuel Macron lors de sa visite en Corse les 6 et 7 février derniers.

Par AFP/France 3 Corse ViaStella

Après un appel « solennel » des dirigeants nationalistes de Corse, le blocage des cours lancé lundi par des syndicats étudiants de l'université de Corte a pris fin jeudi, comme la grève de la faim entamée dimanche par 11 étudiants, a indiqué l'université.

« Arrêt de la grève de la faim des étudiants et du blocage, les cours reprennent ce jour » a écrit jeudi matin sur son compte Twitter l'université de Corse.




« Extrêmement préoccupante pour la santé »


Les présidents nationalistes de l'Assemblée de Corse, Jean-Guy Talamoni, et du Conseil exécutif, Gilles Simeoni, et des différents groupes politiques, qui jugeaient cette grève de la faim « extrêmement préoccupante pour la santé » des étudiants, ont indiqué dans un communiqué publié mercredi soir.



Pour eux, la réunion organisée avec Jacqueline Gourault mardi à Paris a permis « d'ouvrir un cycle de discussion d'un mois au sujet de la révision constitutionnelle et du futur statut de la Corse ».

« Compte tenu de cette situation, la Conférence des Présidents appelle solennellement les grévistes de la faim à cesser leur mouvement », ajoutait le communiqué. La grève, lancée lundi à l'appel de trois syndicats étudiants nationalistes, visait à dénoncer les annonces faites par Emmanuel Macron lors de sa visite sur l'île les 6 et 7 février.

Ce mouvement avait entraîné le blocage des cours de l'université depuis lundi.




A lire aussi

Sur le même sujet

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus