Saint-Florent : un accord avec la direction signe la fin de la grève des postiers du Nebbiu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hugo Lauzy
La grève des facteurs du Nebbiu en Haute-Corse devrait toucher à sa fin après une semaine de conflit social entre la direction et le personnel gréviste.
La grève des facteurs du Nebbiu en Haute-Corse devrait toucher à sa fin après une semaine de conflit social entre la direction et le personnel gréviste. © ERIC PIERMONT / AFP

Lancée lundi dernier, la grève des postiers du Nebbiu sur la contestation des méthodes de management de La Poste a pris fin ce mardi matin a annoncé l’intersyndicale CGT-STC. Les discussions au ralenti depuis une semaine entre des salariés remontés et une direction jusque-là non réceptive aux attentes des grévistes se sont intensifiées ce lundi dans la soirée.

Une semaine après son lancement, la grève des postiers du Nebbiu a pris fin ce mardi 23 novembre en début de matinée. En conflit avec la direction de La Poste, l'intersyndicale CGT-STC a finalement trouvé un accord global après une accélération des discussions entre les deux parties à partir de lundi soir. 

Depuis l'annonce de la grève, lundi 15 novembre, sur le site de Saint-Florent, le personnel gréviste restait en effet opposé à la nouvelle organisation du travail proposée par la direction avec la répartition de la tournée d’un facteur absent entre ses différents collègues, autrement dit la "sécabilité" des tournées. En parallèle, l'intersyndicale avançait quant à elle la vétusté des locaux et la précarisation des conditions de travail en général. La situation sur site et le trafic postal devraient donc revenir progressivement à la normale "d'ici la fin de semaine"

Un protocole direction-personnel pour débloquer la situation

Après d'intenses négociations et plusieurs fins de non-recevoir de la part de la direction, le personnel gréviste et les représentants syndicaux sont arrivés à trouver une issue favorable au bout de huit jours de mobilisation. Jusque-là inflexible sur la notion de "sécabilité", "la direction a finalement accepté de lancer les travaux de la poste de Saint-Florent qui devraient se faire au plus tôt", explique Julien Perraudin, représentant syndical de la CGT en Haute-Corse. Une satisfaction puisque jusqu'à la rénovation des locaux, "la notion de "sécabilité" ne devrait pas être abordée ni mise en place par la direction".

Une garantie importante pour le personnel avant de "pouvoir combler éventuellement des postes vacants par des embauches au niveau de Saint-Florent", poursuit-il. D'autres combats pour conserver "une qualité de service auprès des usagers" devraient aussi être menés à l'avenir par le personnel comme celui du "centre financier qui va être récupéré par le Sud-est et qui menace en ce moment même 50 emplois en Corse, en plus des plateformes multi-flux de Bastia et d'Ajaccio qui devraient se mettre en place et là aussi provoquer une réduction des effectifs".

Tout cela prévient le délégué syndical, "dans le cadre d'une politique de financiarisation de La Poste et une casse progressive de l'emploi qui impacte de manière importante les zones rurales". Un protocole concernant tous les relevés de discussions sur les demandes actuelles a donc été "rédigé par la direction et signé [...] avec deux jours en contrepartie pour sortir le produit accumulé et assurer la distribution".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.