Statut de résident : une motion pour surtaxer les résidences secondaires en Corse

La région autonome du Trentin Haut Adige (Italie) a adopté un statut de résident pour limiter la spéculation foncière. En Corse, une motion du groupe Femu A Corsica a été votée en ce sens pour proposer de surtaxer les résidences secondaires.

Le Trentin Haut Adige a adopté un statut de résident pour limiter la spéculation foncière. Cette région autonome du nord de l'Italie est une destination de ski très prisée. La mesure ne concernera que les communes où l'activité touristique est très forte.

Pour être considérer comme résident, il faut vivre ou travailler depuis minimum cinq ans sur le territoire. Toute personne qui n'entre pas dans ce cadre ne pourra pas acquérir une résidence secondaire.

La mesure entrera en vigueur au premier janvier 2020, et concernera seulement les communes où la proportion de résidences secondaires est supérieure à 10%.

 

Une motion pour surtaxer les résidences secondaires

En Corse, 37,2 % des logements sont des résidences secondaires, le taux le plus élevé de France Métropolitaine.

Plusieurs tentatives pour faire adopter un statut de résident sur l'ensemble du territoire ou sur certaines communes ont vu le jour ces dernières années. Toutes ont été rejetées par le gouvernement.

Dernier essai en date, la motion déposée par le groupe Femu A Corsica et adoptée par l'Assemblée de Corse le 21 septembre dernier.

Elle prévoit de surtaxer les résidences secondaires mais seulement celles à vocation spéculative. Les propriétaires ayant une résidence principale en ville et une maison de village ne seraient pas concernés. Difficile à mettre en œuvre concrètement.

D'autant que la motion doit encore recevoir l'aval de l'Assemblée Nationale. Et au vue des précédents échecs sur le sujet, elle semble avoir peu de chance d'aboutir.


 
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité