• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia - Renforcement de la sécurité autour du port de Toga

Discothèque Le Pulp, dans le Port de Toga. / © Frédéric Danesi
Discothèque Le Pulp, dans le Port de Toga. / © Frédéric Danesi

Après une violente rixe à la sortie d'un établissement de nuit le week-end dernier à Bastia, la préfecture de Haute-Corse annonce des mesures de sécurité renforcées autour du port de Toga.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Le préfet de la Haute-Corse, Gérard Gavoury a annoncé mercredi le renforcement de moyens policiers aux abords du port de Toga, à compter du week-end prochain.

Le déploiement de ces effectifs fait suite à une série d'incidents qui se sont déroulés cet été sur le port à la sortie d'un établissement de nuit, le Pulp.

Dernier en date, dans la nuit de samedi à dimanche, une violente rixe a éclaté vers 3h30 du matin devant cette discothèque. Six personnes, dont deux policiers et trois joueurs du club de football Furiani-Agliani (Nationale 2) ont été blessées.
Bastia - Renforcement de la sécurité autour du port de Toga
Intervenants - François-Xavier Tafanelli, gérant d'un bar sur le Port Toga // Pierre Savelli, maire de Bastia // Michel Rossi, maire de Ville di Petrabugno // Gérard Gavory, préfet de Haute-Corse Equipe - Frédéric Danesi // Daniel Bansard Equipe - Frédéric Danesi // Daniel Bansard

Pour compléter ce dispositif policier, les communes de Bastia et Ville-di-Pietrabugno, sur laquelle se situe le port, ont décidé de renforcer le système de vidéosurveillance, a également indiqué la préfecture.  

"Les deux communes entreprendront des travaux de réfection de l’éclairage public et de la voirie et mettront en œuvre un dispositif de vidéo-protection. L’État apportera un soutien financier aux communes dans leurs projets d’installation de ce dispositif de vidéo-protection", indique la Préfecture de la Haute-Corse dans un communiqué.


La discothèque le Pulp a déjà fait l'objet d'un avertissement en juillet dernier de la part des services de l'Etat pour plusieurs rixes et pour un outrage sur un fonctionnaire de police.

En 2016, l'établissement avait également écopé d'une fermeture administrative de huit jours suite à des incidents.

Après les événements du week-end, une nouvelle procédure administrative a été ouverte, a encore précisé la préfecture.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Comment est utilisé le fonds social européen en Corse ?

Les + Lus