• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia : des cours de natation à destination des enfants pour limiter les risques de noyade 

© Pierrick Nannini/FTVIASTELLA
© Pierrick Nannini/FTVIASTELLA

Chaque été, de nombreuses personnes décèdent suite à une noyade en mer ou dans des piscines privées. Plus d'un Français sur sept ne sait pas nager. Pour limiter les risques, certains parents font suivre des cours à leurs enfants même en été. Illustration à Bastia.

Par France 3 Corse ViaStella

Top départ pour les apprentis nageurs, pendant 45 minutes, ils apprennent à se débrouiller par eux-mêmes dans l'eau. 

Des cours de piscine pour un apprentissage à la natation en toute sécurité, c'est le choix qu'on fait ces parents. « On n’est pas infaillible en tant que parent donc c’est toujours mieux que les enfants apprennent à nager le plus tôt possible », indique un homme. « C’est important de les sensibiliser avec le milieu aquatique. On vit en Corse, dont ils sont souvent amenés à être en contact avec l’eau », complète une nageuse. 

Sans surveillance, un drame peut vite arriver. Il suffit d'à peine 20 centimètres d'eau. Jean-Baptiste, l'entraîneur, veille à transmettre les bons gestes aux enfants. « On a eu énormément de demandes. Il y a beaucoup de petits qui ne viennent pas tout le temps. Mais on est en août, c’est normal. En tout cas ça se passe très bien », explique-t-il. 
 

350 morts noyés en France


Les enfants aussi sont convaincus du bienfait de cet apprentissage pour eux le but est d'acquérir plus de liberté. Mais le danger est bien là. En France, cette année, entre le 1er juin et le 9 août, 350 personnes sont mortes noyées et plus de 1 700 opérations de secours ont eu lieu

 
Bastia : des cours de natation à destination des enfants pour limiter les risques de noyade 
Intervenants - Philippe Valentini, Parent ; Coralie Harouchi, Parent ; Jean-Baptiste Patamia, Entraineur de l'Asptt bastia natation ; Commandant Pierre Ferrandini, SDIS de Haute-Corse. Equipe - François-Albert Bernardi ; Pierrick Nannini.


En Haute-Corse, les sapeurs-pompiers surveillent 16 plages tout le long de l'été. « Ils surveillent en permanence durant les heures d’ouverture la zone de baignade. Ils détectent chaque situation à risque et interviennent immédiatement », raconte Commandant Pierre Ferrandini, SDIS de Haute-Corse. 

Pour diminuer les risques, les pompiers préconisent de ne pas surestimer ses capacités, tenir compte de la couleur de la flamme et ne jamais laisser ses enfants sans surveillance.



 

Sur le même sujet

Question/Réponse : Eric Leoni, professeur à l'université de Corse

Les + Lus