• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Bastia : la plongée sous-marine, entre loisir relaxant et outil de sensibilisation à l’environnement 

© Flora Battesti/FTVIASTELLA
© Flora Battesti/FTVIASTELLA

En été, les nombreux touristes sont attirés par le littoral et les fonds marins corses. La plongée sous-marine est une activité très prisée des vacanciers. Une expérience unique qui permet aussi de prendre conscience de la nécessité de protéger la faune et la flore.

Par France 3 Corse ViaStella

Apprendre à respirer sous l'eau est un point fondamental en plongée sous-marine. Comme Alice, une vingtaine de touristes sont venus passer leur baptême, la toute première étape pour approcher les fonds marins.

Après un briefing solide, direction une crique naturelle au pied de la citadelle de Bastia. « Pour nos premières vacances en Corse, c’était vraiment l’endroit idyllique pour faire de la plongée sous-marine », explique un participant. « J’ai hâte d’être dans l’eau pour voir les fonds marins de Corse parce que c’est très joli », indique un petit garçon. 

En petit groupe et toujours accompagné d'un moniteur, les plongeurs peuvent descendre jusqu'à six mètres de profondeur. Le parcours proposé permet d’observer une centaine d'espèces différentes de poissons, et autres occupants des lieux.
 

« Ça nous permet de nous apaiser » 


Une vingtaine de minutes sous l'eau qui suffisent pour combler les plus débutants. « J’ai aimé quand j’ai vu les poissons arriver près de moi », explique une petite fille. « C’est beau, c’est calme. Ça nous permet de nous apaiser », livre une jeune femme. 

 
Bastia : la plongée sous-marine, entre loisir relaxant et outil de sensibilisation à l’environnement 
Intervenants- Thierry Coulon, Responsable du Club de plongée Bastiais. Equipe - Mathilde Guyenot ; Flora Battesti ; Joseph Ienco.


La plongée sous-marine est un loisir relaxant, qui permet aussi de sensibiliser le public à la fragilité de l'écosystème. Car les plongeurs sont les premiers témoins de l'évolution des fonds marins. « Malheureusement sur la Méditerranée, on a pas mal d’espèces qui commencent à disparaître. Elles sont parfois remplacées par d’autres. Mais ce qui souffre le plus c’est la végétation », témoigne Thierry Coulon, responsable du club de plongée Bastiais.

Un baptême réussi dans des eaux à 28 degrés. Car en dix ans, la température de la mer Méditerranée s'est bien réchauffée. 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus