Bastia : un thé dansant mensuel pour permettre aux personnes âgées de garder une vie sociale

© Daniel Bansard / FTVIASTELLA
© Daniel Bansard / FTVIASTELLA

Les passionnés de danse de salon peuvent se retrouver une fois par mois à Bastia à l'occasion d'un thé dansant organisé par la ville. Outre le plaisir de la danse, c'est aussi l'occasion, pour les personnes âgées, de faire des rencontres et de conserver une vie sociale.

Par France 3 Corse ViaStella

Chaque mois, c'est le dimanche tant attendu pour les passionnés bastiais. Ils se retrouvent pour un thé dansant. Certains y prennent beaucoup de plaisir.

La doyenne enchaîne les tangos, la danse est une passion pour elle depuis presque 80 ans. « À l’époque, il y avait les tangos au vieux port, les gens dansaient beaucoup. À 20 ans, j’en profitais », sourit-elle.

 
Bastia : un thé dansant mensuel pour permettre aux personnes âgées de garder une vie sociale
Intervenants - Angèle Albertini ; Mireille Andreotti ; Annie et François Romantini ; Jean-Jacques Dussol, Vice président du C.C.A.S. de Bastia. Equipe - François Albert Bernardi ; Daniel Bansard ; Julien Castelli.
 

« C’est extraordinaire » 


La plupart sont des habitués et viennent régulièrement. Dans le péristyle du théâtre, se sont près de 90 personnes profitent de l'orchestre et pas seulement. « S’il faut chanter, on chante. On côtoie du monde, on se fait des amis et c’est extraordinaire », explique une participante. 

Organisé par le centre communal d'actions sociales de la ville de Bastia depuis 2014, l'objectif est de rassembler les Bastiais le temps d'un après-midi. « Nous avons essayé de mettre en place un ensemble de manifestation où les gens se rejoignent. Parce qu’au-delà des difficultés pécuniaires alimentaires, le pire, c’est la solitude. Avec ce genre de manifestation, nous essayons de retisser le lien social et de faire que les gens ne se retrouvent jamais tout seul », explique Jean-Jacques Dussol, Vice-président du C.C.A.S. de Bastia.

Le mois prochain, le thé dansant se déroulera à Lupinu et toujours pour le plus grand bonheur des passionnés.


 

Sur le même sujet

Municipales 2020 : Entretien avec Paul-Félix Benedetti, chef de file de Core in Fronte

Les + Lus