Cimetière de l’Ondina à Bastia : les familles inquiètes

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.
Des concessions occupées pourraient être transférées le temps des travaux, des défunts exhumés.
Des concessions occupées pourraient être transférées le temps des travaux, des défunts exhumés. © Anne-Marie Leccia / France 3

Un rapport d’expertise diligenté par le tribunal administratif de Bastia met en cause la solidité du béton utilisé au cimetière de l’Ondina, à Bastia. Pour des travaux de réfection, le columbarium sera déplacé ainsi que, probablement, certaines concessions.
 

Seuls ou en famille, des proches se sont rendus toute la journée, ce jeudi, au cimetière de l’Ondina pour se recueillir sur les tombes de leurs défunts. Un moment de prière presque volé aujourd’hui. Pour ceux dont les caveaux sont situés dans la partie la plus dangereuse du cimetière.

« On a su qu’il y avait un problème, on s’est dit on va vite monter pour essayer de voir un peu ce qu’il se passe et de profiter de cinq six minutes où la grille n’y est pas pour voir mon père », explique Philippe Bihet, de la famille d'un défunt, devant le columbarium.
Cimetière de l’Ondina à Bastia : les familles inquiètes

"Je n’étais pas au courant sinon bien sûr je n’aurais pas acheté une concession ici, je l’ai appris par la suite en voyant les dégâts sur la partie supérieure, du coup je suis un peu inquiet pour ma concession, mon caveau, mon défunt », raconte Stéphane Giudicelli, lui aussi venu se reccueillir au cimetière.

Par courrier

Certaines familles ont été prévenues par un courrier de la municipalité. D’autres ont appris la nouvelle par les employés du cimetière. La sécurisation de la zone concernée par les premières expertises est ce soir terminée. L’accès à plus de 200 concessions au jardin des souvenirs et au columbarium a été interdit.

A la mairie, une cellule de crise par téléphone a été mise en place. Au cabinet du maire sont directement reçus les appels des personnes dont les corps des proches pourraient être déplacés. Le numéro d'appel est le 04-95-61-74-49. Elle se situe au 2, rue du chanoine Colombani.

Une famille a demandé le remboursement de la concession qu’elle avait acheté. La commercialisation des concessions est aujourd'hui gelée, il fallait compter 800 à 3000 € pour en obtenir une.

Le cimetière avait coûté à la ville 9,7 millions d’euros hors taxes. Sur cette somme, c’est le chantier (bétons et dalles) de 6,7 millions d’euros ajouté par avenants au contrat qui est en cause.

L’ancien maire, Emile Zuccarelli, préfère attendre avant éventuellement de réagir.  Une partie de l’opposition, le MCD de François publie un communiqué pour mettre en cause la municipalité actuelle.

"Après 4 ans de mandat nous en sommes encore à prendre des mesures d’urgence sur la foi d’un rapport d’expertise… provisoire ! Quatre années pour obtenir un rapport d’expertise provisoire ! Quatre années pour constater que le béton et les ferraillages des murs de soutènement ne seraient pas de bonne qualité !", s'exclame François Tatti.
Le cimetière de l’Ondina s’invitera sûrement au prochain conseil municipal.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.