Bastia : quatre ans après son ouverture, l’Ondina un cimetière à refaire ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.
© Anne-Marie Leccia

Un rapport d’expert pointe des défaillances lors des travaux du cimetière de l’Ondina, inauguré il y a 4 ans à Bastia. La consolidation des murs pourrait impliquer l’exhumation temporaire d’une partie des défunts. Le maire de Bastia a porté plainte au pénal. 

La municipalité a présenté ce mercredi les conclusions d'un rapport d’expert mandaté par le Tribunal Administratif de Bastia sur le cimetière de l'Ondina. Il ressort que :
  • la qualité et la quantité de béton utilisé dans les murs de soutènement et les dalles ne correspondent pas au cahier des charges pour ce type de terrains. Le rapport, que nous avons pu en partie consulter, pointe une qualité "médiocre à très mauvaise".
  • le ferraillage utilisé dans les dalles est également remis en cause.

La stabilité des ouvrages pourrait être menacée lors de prochaines fortes pluies.
Bastia : quatre ans après son ouverture, l’Ondina un cimetière à refaire ?

Par conséquent, l’expert désigné par le tribunal Administratif de Bastia en 2015 préconise des travaux de consolidation sur « l’ensemble des murs de soutènement et dalles associées ».


Extension de la zone fermée

Ce qui impose d'ores et déjà  une extension du périmètre interdit au public et devrait aussi impliquer l’exhumation et le déplacement temporaire d’une partie des corps enterrés. Les plaques et les urnes funéraires du columbarium seront déplacées.

La ville a d'ailleurs annoncé la mise en place d'une cellule psychologique pour accompagner les familles, qui sont contactées depuis lundi. Le numéro d'appel est le 04-95-61-74-49. Elle se situe au 2, rue du chanoine Colombani.
durée de la vidéo: 00 min 44
Philippe Bihet, famille d'un défunt


Le cimetière ayant été inauguré dans son intégralité en février 2014, les décès sont récents.
 

Plainte pour escroquerie 

Le 16 juillet dernier Pierre Savelli, le maire de Bastia, a déposé plainte contre X pour escroquerie et mise en danger de la vie d’autrui auprès du procureur de la République de Bastia.

Il était l’invité de notre Corsica Sera ce mercredi.
Bastia : cimetière de l'Ondina en partie fermé, plainte au pénal : Pierre Savelli dans Corsica Sera


Un expert avait été nommé par le Tribunal administratif de Bastia le 7 septembre 2015, à la demande de la mairie.

Cette demande faisait suite à l’effondrement d’un talus sur le mur d’enceinte du cimetière. Trois concessions avaient été endommagées et une sépulture a dû être transférée au cimetière de Montesoro.

Depuis une partie du parking réservé aux visiteurs est condamnée. Dans le cimetière, l’accès à la zone proche de l’éboulement est limité.


Cellule psychologique

Le cimetière de l’Ondina été un projet phare de l’ancienne municipalité sous la mandature d'Emile Zuccarelli (PRG) . 1200 concessions y sont réparties sur trois hectares. En tout, les travaux (hors consolidation ultérieure) avaient coûté 9,5 millions d’euros hors taxes, 13% de plus que ce qui avait été prévu.

La commercialisation des concession est aujourd'hui gelée, il fallait compter 800 à 3000 € pour en obtenir une.
 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.