• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Hôpital de Bastia : Un nouveau service dédié au traitement du cancer du sein

Dans le service dédié au cancer du sein à l'hôpital de Bastia, le 13 mai 2016. / © France 3 Corse ViaStella
Dans le service dédié au cancer du sein à l'hôpital de Bastia, le 13 mai 2016. / © France 3 Corse ViaStella

L'hôpital de Bastia s'est doté d'un nouveau service qui permettra non seulement de diagnostiquer mais aussi de mieux soigner sur place le cancer du sein. Les patientes insulaires pourront dorénavant se faire soigner là où elles résident.

Par France 3 Corse ViaStella

En France, 1 femme sur 8 sera touchée par cette maladie. L'équipement de Falconaja, le centre hospitalier de Bastia, est donc une grande avancée pour permettre aux patientes insulaires de se faire soigner en Corse. Grâce à ce service entièrement consacrée au cancer du sein, les femmes qui en souffrent pourront être diagnostiquées très tôt et opérées rapidement.

L'enjeu est de taille sur l'île, où la plupart des patientes choisissaient d'aller se faire soigner sur le continent. Mais la Corse n'était pas en retard sur l'équipement, la nouveauté est dans l'organisation. C'est la première fois qu'une unité médicale regroupe toutes les technologies nécessaires au dépistage, au diagnostic et au traitement du cancer du sein.

Un reportage de Pierre Nicolas et de Pascal Alessandri
Reportage : Un service dédié au cancer du sein à l'hôpital de Bastia
Intervenants : Thomas Darnaud, gynécologue, coordinateur en cancérologie ; Dr Joseph Orabona, responsable du service "imagerie de la femme" à l'hôpital de Bastia ; Dr Jean-Pierre Alfonsi, responsable de l'Institut du sein à l'hôpital de Bastia


Un dépistage régulier pour les femmes de plus de 50 ans

En Corse, 300 cancers du sein sont diagnostiqués chaque année, dont 150 en Haute Corse. Et près de 2000 femmes sont suivies sur l'île chaque année durant le temps du traitement et de la surveillance post-traitement.

Mais seules 35% des femmes participent au dépistage organisé en Corse, alors qu'il est fortement conseillé aux femmes de plus de 50 ans d'aller se faire dépister une fois tous les deux ans.

Sur le même sujet

Ajaccio : détonation à la station d'épuration des Sanguinaires, huit personnes incommodées

Les + Lus