Luz, invité surprise de BD à Bastia

L'exposition Luzoscopie sera l'un des moments forts d'une programmation une nouvelle fois de très haute volée. La 31e édition de BD à Bastia se déroule du 4 au 7 avril.

Jusqu'à récemment, on ignorait qui était le mystérieux invité qui investirait l'Arsenale cette année, même si un nom circulait avec insistance chez quelques habitués de BD à Bastia.

On sait désormais que c'est Luz qui exposera dans les salles du lieu dédié à l'art contemporain, dans la citadelle. "On a très peu communiqué, c'est vrai", sourit Juana Macari, la directrice d'Una Volta, qui porte le festival. "C'est une proposition entièrement nouvelle que nous propose Luz".

Plus d'une centaine de planches, qui retracent le travail de Luz de 2015, l'année où il quitta Charlie Hebdo et signa Catharsis, qui revenait sa vie après les attentats contre l'hebdomadaire satirique. Durant les dix dernières années, le dessinateur a publié une dizaine d'ouvrages salués par la critique et le public, parmi lesquels l'adaptation de Vernon Subutex, de Virgnie Despentes, ou Indélébiles, chez Futuropolis, qui revient sur ses années passées à Charlie.

L'exposition ne se termine pas avec le festival, dimanche prochain. Les œuvres sont visibles à l'Arsenale jusqu'à la fin du mois d'avril.

20 nouveaux auteurs pour cette 31e édition

Mais Luz n'est qu'un parmi les très talentueux noms qui ont répondu cette année à l'invitation de BD à Bastia. En tout, 22 auteurs et autrices, dont "20 n'avaient jamais été programmés à Bastia", souligne Juana Macari. "Il y a beaucoup à découvrir, sur cette édition"

Durant quatre jours, disséminés à travers la ville, en raison de la fermeture du théâtre de Bastia, expositions, débats, rencontres, ateliers, qui mettront à l'honneur des artistes aux univers aussi différents que Camille Jourdy, qui a réalisé l'affiche, Peggy Adam, Mathias Lehmann, Sarah Cheveau ou Thomas Gilbert.

Mais, comme chaque année, il y a également une thématique : "cette année, c'est la thématique de la magie, de la sorcellerie, de l'ésotérisme, ce qui implique une proposition très scénographiée, et une ambiance très particulière..." promet la directrice d'Una Volta.