Maternité Maymard : toujours mobilisés, personnel et syndicats dénoncent l'attitude "incompréhensible" de la direction

Depuis son rachat par le groupe Almaviva, le personnel de la maternité Maymard craint la fermeture du site. La semaine dernière, des rencontres ont eu lieu entre la direction et les syndicats, mais elles n'ont pas abouti à un accord. Le groupe de santé se dit toujours en "phase de réflexion".

Depuis son rachat par le groupe Almaviva, la maternité Maymard est sur la sellette.
Depuis son rachat par le groupe Almaviva, la maternité Maymard est sur la sellette. © Google Street View

À Bastia, le sort de la maternité Maymard continue de faire couler de l'encre. Alors que les rumeurs sur la probable fermeture du site pour fusionner avec la maternité de l'hôpital se font de plus en plus pesante, des réunions ont eu lieu entre la direction, le personnel et les syndicats. Pour l'heure, ces rendez-vous n'ont pas permis d'aboutir à une quelconque décision. La direction déclare vouloir se laisser du temps pour réflechir au meilleur projet.

Plusieurs réunions mais aucun accord

Le mercredi 19 mai, Fréderic Reig, le directeur général d'Almaviva, s'est déplacé à Bastia pour rencontrer toutes les composantes de la maternité : syndicats, gynécologues, médecins et personnel de la maternité. Selon la CGT, à l'issue des réunions, "toutes les conditions imposées par la direction pour maintenir et pérenniser la maternité ont été satisfaites. A savoir la nomination d’un nouveau gynécologue obstétricien et d’un pédiatre. Les conditions médicales nécessaires voulues pas la direction sont donc réunies sans difficultés. Rien ne s’oppose donc aujourd’hui à la poursuite d’activité de notre maternité que les Corses unanimes réclament" indique le syndicat dans un communiqué de presse.

Dans un autre communiqué de presse, signé du personnel de la maternité Maymard, il est précisé : "Le jeudi 20 mai 2021 (...) nos médecins actuels se sont rendus à la réunion avec Monsieur Reig accompagnés d’un gynécologue obstétricien et d’un pédiatre supplémentaire prêts à rejoindre l’équipe médicale existante pour contribuer à ce développement et pérenniser notre offre de soins. Nos médecins ont fait plus que répondre aux requêtes du groupe almaviva, ils les ont servies sur un plateau !!" 

Toutefois, et toujours selon les syndicats le personnel de la maternité, ces derniers qui défendent le maintien de maternité se sont heurtés à un mur. La CGT dénonce une attitude incompréhensible et provocatrice qui suscite la colère et l'inquiètude. 

 

 

La direction toujours en "phase de réflexion"

Dans un communiqué de presse, publié le 7 mai, Frédéric Reig le directeur régional d'Almaviva Santé précisait : "Absolument rien n’est décidé et nous ne sommes qu’au stade de la réflexion du projet médical de la maternité, le point de départ avant tout autre chose. C’est pourquoi je rencontre la semaine prochaine [NDLR: les réunions des 19 et 20 mai] les praticiens, puis les équipes de sages-femmes".

Ce jeudi 27 mai, la direction assure être toujours en phase de réflexion concernant les deux projets médicaux : le maintien de la maternité en l'état et le rapprochement avec la maternité de l'hôpital de Bastia. Le direction ajoute que chacune des discussions qui ont eu lieu dans le courant du mois de mai ont pour objectif d'étudier les projets médicaux dans les deux scénarios. Aucune date butoir n'aurait été fixée pour délivrer une décision finale. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société