Procès en appel des gîtes : Giacobbi « ignorait » et s’estime trahi par ses proches conseillers

© Anne-Marie Leccia - France 3 Corse ViaStella
© Anne-Marie Leccia - France 3 Corse ViaStella

Lors du procès en appel sur l’affaire des gîtes ruraux, Paul Giacobbi, l’ancien président du Conseil général de Haute-Corse a continué de nier avoir été au courant du détournement de fonds publics. Il assure avoir été « trahi » par ses conseillers.

Par Anouk Passelac

Paul Giacobbi, ancien président du Conseil général de Haute-Corse et personnage clé dans l’affaire des gîtes ruraux, a été auditionné ce mercredi 14 février au tribunal correctionnel de Bastia. L’homme qui était venu en famille lors du premier jour du procès continue de nier avoir été au courant de cette affaire de détournement de fonds via de fausses subventions pour la construction ou la restauration de gîtes ruraux.

 

Mimi Viola et Domarchi "responsables"


Paul Giaccobi estime avoir été trahi par ses conseillers qui ont œuvré dans son dos :

Il incrimine particulièrement « Mimi Viola » et Dominique Domarchi – assassiné le 21 mars 2011 - alors même qu’en première instance il leur avait réaffirmé sa confiance. Paul Giaccobi veut donc bien admettre une faute par négligence, mais pas un détournement de fond qu’il aurait orchestré lui-même.


Le procès des absents


Paul Giacobbi incrimine aussi Jean Leccia, assassiné en mars 2014 et à qui il faisait confiance: « Il devait être le garant, il m’a caché des choses » lui reproche M. Giacobbi.

Encore une fois, la défense de Paul Giacobbi est donc le procès des absents: Dominique Domarchi et Jean Leccia ont été assassinés tandis que le troisième conseiller « Mimi Viola » n’est ni prévenu, ni témoin dans cette affaire.

Procès en appel des gîtes : l'audition de Paul Giacobbi « ignorait »
Intervenants: Alexis Gublin, avocat de Paul Giacobbi. Reportage: Anne-Marie Leccia, Marion Fiamma, Joseph Ienco.


La veille, c’est Jacques Costa et Pierre-Marie Mancini qui étaient auditionnés au procès. Tous deux avaient affirmé la toute puissance des conseillers gravitant autour du président du Conseil Général, au détriment des élus qui n’auraient pas eu leur mot à dire dans cette affaire.

Procès des gîtes ruraux: Jacques Costa et Pierre-Marie Mancini auditionnés
Reportage: Anne-Marie Leccia, Marion Fiamma.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Corse - Appel à la mobilisation pour la journée mondiale du don de sang

Les + Lus