Borgo : la mobilisation des surveillants continue

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella
© Christian Giugliano/FTVIASTELLA

Les surveillants du centre pénitentiaire de Borgo sont toujours mobilisés ce dimanche devant les portes de la prison deux jours après l’agression de deux de leurs collègues. De nouvelles discussions avec la direction sont à prévoir dans la journée.

Le centre pénitentiaire de Borgo est toujours bloqué par les gardiens deux jours après l'agression de deux d'entre eux par un détenu suivi pour radicalisation. De nouvelles réunions sont prévues avec la direction pour étudier les conditions d'une reprise du travail.

Mais le personnel reste choqué par ce qu'il qualifie d'attaque terroriste. « Quand il s’acharne sur le corps de notre collègue pendant une minute trente, il crie ‘Allah Akbar’ en levant les bras au ciel, il a la tête rasée, il a le pubis qui est rasé et ses trois complices lui embrassent le front à tour de rôle.

À un moment donné, il faut que la Corse l’entende, les personnels pénitentiaires sont effectivement les premières victimes, mais je suis sûr qu’il y en aura d’autres. C’est un acte terroriste. Il faut que ce soit déclaré
», indique Raphaël Barallini, syndicat FO Pénitentiaire.

« Ça demande une organisation rapide »


Ainsi, au centre pénitentiaire de Borgo, le « dépôt de clefs » se poursuit ce dimanche. L'établissement est géré par une Équipe régionale d'intervention et de sécurité, l'Eris. « Le climat est serein pour le moment, soutenu dans cette tâche par les forces de l’ordre qui nous apportent leur concours.

Ça demande une organisation rapide, ça demande à les former en quelques dizaines de minutes. Mais on les accompagne aussi, même si on est très peu au sein des murs à savoir comment l’établissement fonctionne
», précise Fabrice Bels, directeur du Centre pénitentiaire de Borgo.

Selon un communiqué du ministère de la Justice, avec les surveillants de Borgo, les agents du centre pénitentiaire de Bordeaux-Gradignan n’ont pas pris leur service ce dimanche.


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.