• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Crise des déchets : des débats riches à la réunion de Migliacciaru

La réunion publique organisée à Migliacciaru par Corsica Libera sur le thème des déchets n'a pas réuni les foules lundi. Pourtant les débats ont été riches en contenu. Les opposants aux points de vue de la collectivité de Corse ont mis en avant les sacrifices de la population du Fium’Orbu, alors qu'il n'y a aucune compensation financière ou matérielle prise en compte jusqu'à présent. / © Christian Giugliano // France 3
La réunion publique organisée à Migliacciaru par Corsica Libera sur le thème des déchets n'a pas réuni les foules lundi. Pourtant les débats ont été riches en contenu. Les opposants aux points de vue de la collectivité de Corse ont mis en avant les sacrifices de la population du Fium’Orbu, alors qu'il n'y a aucune compensation financière ou matérielle prise en compte jusqu'à présent. / © Christian Giugliano // France 3

La réunion publique organisée à Migliacciaru par Corsica Libera sur le thème des déchets n'a pas réuni les foules lundi. Pourtant les débats ont été riches en contenu.

Par P.S.

A peine une centaine de personnes lundi soir, un public essentiellement composé de sympathisants et de militants nationalistes. Parmi eux, Joseph Colombani, président de la Chambre régionale d’agriculture, également résident et agriculteur à Prunelli di Fium’Orbu, il demande des contreparties pour sa commune, comme la création d’un centre de recherche lié au réchauffement climatique. Les opposants aux points de vue de la collectivité de Corse ont mis en avant les sacrifices de la population du Fium’Orbu, alors qu'il n'y a aucune compensation financière ou matérielle prise en compte jusqu'à présent.
Crise des déchets : des débats riches à la réunion de Migliacciaru
Intervenants - Joseph Colombani, président de la chambre régionale d'agriculture de la Corse // Francis Giudici, maire de Ghisonaccia // Francis Giudici, maire de Ghisonaccia Equipe - Solange Graziani et Christian Giugliano

Parmi les opposants politiques, seuls le maire d’Isolaccio-di-Fiumorbo et celui de Ghisonaccia ont fait le déplacement. Francis Giudici, maire de Ghisonaccia, s’inquiète pour la pollution engendrée par le centre d’enfouissement, une nappe phréatique qui alimente en eau potable la Plaine orientale est menacée : « Demain si une bâche casse ou quoi, le risque existe. Il vaut mieux anticiper plutôt qu’il y ait un risque sanitaire », estime-t-il.

François Sargentini, président de l'office de l'environnement, se dit prêt à étudier toutes les doléances des élus de la région. 

Paul-Félix Benedetti, leader de Core in Fronte, a remis sur la table, la piste de l'incinérateur, mettant en avant les progrès techniques. Une option clairement refusée par les élus de la collectivité de Corse qui demeurent sur le cap du tri sélectif.
 

Sur le même sujet

Oscaro racheté par la maison mère d'Autodis

Les + Lus