• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Centuri : des caméras de surveillance de la mairie détruites par des tirs

Les images de vidéosurveillance de Centuri montrent un homme armé et cagoulé tirant sur une caméra de surveillance. / © Christian Giugliano / France 3
Les images de vidéosurveillance de Centuri montrent un homme armé et cagoulé tirant sur une caméra de surveillance. / © Christian Giugliano / France 3

Quatre caméras de surveillance installées sur la façade de la mairie de Centuri ont été détruites par des tirs d'arme à feu, a indiqué jeudi la procureure de la République de Bastia, Caroline Tharot.

Par P.S. avec AFP

"Les faits ont été dénoncés ce jeudi matin par le maire de la commune. L'acte aurait été commis cette nuit, à une heure où les lieux n'étaient pas occupés, et visait manifestement les caméras", a-t-elle ajouté.

Une plainte a été déposée par le maire de cette commune au nord du Cap Corse et une enquête a été ouverte pour destruction de biens d'utilité publique et confiée à la gendarmerie de Brando. 
Centuri : des caméras de surveillance de la mairie détruites par des tirs
Intervenants - David Brugioni, maire de Centuri // Paul-Félix Benedetti, Chef de file du parti Core in Fronte // Marc Albertini, Commerçant de Centuri Equipe - Christian Giugliano // Mathilde Guyenot

En mai, une autre caméra de surveillance de la commune a déjà été détruite par un tir d'arme à feu.
 

La maison du maire déjà visée

La villa du maire de Centuri, David Brugioni, avait aussi été la cible d'une douzaine de balles de chevrotine en septembre 2017. "Une affaire dans laquelle les investigations se poursuivent", a souligné la procureure de Bastia.

Dans un communiqué, Core in Fronte apporte son soutien au maire.

 

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus