• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Corse - Comment gérer le risque d’inondation ?

Corse - Comment gérer le risque d’inondation ?
Nathalie Lesbaches, Thierry Bichot, habitants d'Aghja Rossa; Anne-Marie Natali, maire de Borgo; Pierre-Jean Achilli, directeur départemental adjoint DDTM; Me Jean-Francois Poli, avocat spécialisé en droit public et droit de l'urbanisme - France 3 Corse ViaStella - Emilie Arraudeau, Tharik Khaldi

Le risque d’inondation est le risque naturel prépondérant en France métropolitaine, responsable d’une catastrophe naturelle sur cinq. Près de la moitié des communes sont concernées à des degrés divers par les inondations.

Par France 3 Corse ViaStella


Le risque d’inondation est géré par un document, le PPRI ou Plan de prévention des risques d'inondations. Il est établi par les services de l'État.

Dans certains secteurs, non couverts par des plans de prévention des risques d'inondations, ont été établis des atlas des zones inondables (AZI). L'AZI délimite le champ d'inondation d'un cours d'eau en fonction de la topographie des lieux.

Ces atlas sont des documents d'information sans portée réglementaire directe. Dans tous les cas, les permis de construire délivrés par les maires et vérifiés par les services de l'Etat, doivent être conformes au Plan local d'urbanisme et donc au Plan de prévention des risques inondations.

Les zones inondables sont inconstructibles, d’autres zones dites à risque sont constructibles sous condition. Mais rien n'est prévu pour les constructions antérieures au classement en zone inondable ou à risque.

"Interdire ou ordonner la démolition de bâtiments existants dans des zones sur lesquelles il y a un risque, bâtiments qui étaient bien antérieurs à l’évaluation du risque, c’est difficile et ce n’est pas prévu par la législation", explique Pierre-Jean Achilli, directeur départemental adjoint de la DDTM (Direction départementale des territoires et de la mer). 

Les inondations sont désormais le premier risque naturel en France. Elles causent une catastrophe naturelle sur cinq.

A lire aussi

Sur le même sujet

Ajaccio : le succès des glaces artisanales et locales

Les + Lus