Cet article date de plus de 3 ans

Corte : de plus en plus de demandes pour les chambres du CROUS

La rentrée se prépare pour les étudiants. Première étape : le logement. Le CROUS remet cette semaine les clés des 862 chambres universitaires. Les élèves boursiers sont prioritaires. La demande est de plus en plus importante et le parc régulièrement rénové n'est pas suffisant.
 
© Christian Giugliano / France 3
« C'est neuf c'est propre et c'est… vert. C'est mignon. C'est petit c'est bien c'est ce qu'il faut. Pour la semaine, pas pour la vie », s’exclame Serena en découvrant sa nouvelle chambre universitaire. Pour 12m2, cette étudiante en troisième année de licence pro de tourisme paiera au CROUS un loyer de 220€ par mois.

La maman de Serena habite dans le Cap et ne souhaitait pas que sa fille multiplie les allers-retours Une chambre à Corte s'imposait, mais il fallait que ce soit au CROUS : « C'est important parce que c'est qu’une chambre universitaire, ça a un coût moindre qu'un appartement.»
Corte : de plus en plus de demande pour les chambres du CROUS

A une dizaine de jours de la rentrée universitaire, l’accueil du CROUS ne désemplit pas. La demande est croissante, et les listes d'attente s'allongent chaque année. Un phénomène que Marc Paul Luciani, directeur du CROUS de Corse explique par plusieurs facteurs : « Une jeunesse qui se paupérise et qui est obligée de se loger à bas coût. Et je pense aussi que c'est l'effet de nos rénovations et le fait que le CROUS se modernise, il en devient donc plus attractif ».

Dans cette cité universitaire, la moitié du parc locatif a déjà été rénovée et il le sera en totalité d'ici deux ans.

Dans d’autres bâtiments, tout reste à faire. La vétusté est frappante. Des travaux de rénovation sont prévus.

Coût total des travaux pour les deux cités universitaires : 8 millions d'euros.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société