Culture : « Notre vie est un voyage », une exposition surprenante au Frac de Corse

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella

« Notre vie est un voyage » est le premier vers d'un poème de Pessoa, mais aussi le titre de la dernière exposition du fonds régional d’art contemporain de Corse. Un voyage, au milieu d’illusions d’optique, de tableaux ou encore de vidéos, proposé jusqu’au 25 juin.

L'exposition commence dans le noir. La première œuvre de la collection « Notre vie est en voyage », installé au fonds régional d’art contemporain de Corse, représente un tunnel, formé grâce à un système de caméras, de miroirs et de lumière.

« J’ai voulu la placer en début d’exposition, parce que c’est un tunnel. Et pour moi, elle permet cette entrée dans l’exposition. Elle nous accompagne », explique Verana Costa, commissaire d'exposition « Notre Vie est un Voyage ».

Un accompagnement vers les 17 autres œuvres de l'exposition. Parmi elles, une toile de l'artiste Stéphane Steiner, surprenante au premier coup d'œil. « C’est un retournement. Il transforme l’image déjà existante. On voit deux personnages qui sont au comptoir qui cherche le cow-boy mort au sol. Alors qu’en fait, il est déjà en train de planer au-dessus d’eux, tel un fantôme, ou comme quelqu’un qui a été scotché au plafond. Ca renverse une narration existante », continue Verana Costa.

Barcelone


Des vidéos, des illusions d'optique, de la peinture et parfois même plusieurs idées mélangées. Dans une œuvre, l'artiste a utilisé l'esthétisme de la bande dessinée en reprenant une carte de différents quartiers de Barcelone. Entre les rues et les allées, des personnages prennent place pour rapporter des strates de leur vie urbaine.



L'intitulé de l'exposition, « Notre Vie est un voyage », relie les œuvres entre elles et plus encore. « C’est une invitation à venir découvrir cette exposition. Et à venir à la rencontre des œuvres, comme on viendrait à la rencontre des gens ou des expériences de la vie », explique la commissaire d’exposition.

Pour voyager entre les œuvres et pouvoir les rencontrer, c'est jusqu'au 25 juin à Corte.