Jean-Martin Mondoloni candidat dans la 2ème circonscription de Haute-Corse

Publié le Mis à jour le
Écrit par PN / France 3 Corse ViaStella
Jean-Martin Mondoloni, conseiller territorial du groupe Le Rassemblement, sur le plateau du magazine Cuntrastu, le 2 octobre 2016
Jean-Martin Mondoloni, conseiller territorial du groupe Le Rassemblement, sur le plateau du magazine Cuntrastu, le 2 octobre 2016 © FTVIASTELLA

Le conseiller territorial du groupe Le Rassemblement devrait être candidat à la députation dans la deuxième circonscription de Haute-Corse. Selon nos informations, Jean-Martin Mondoloni officialisera sa candidature le 11 mars. Il entend incarner une droite régionaliste.

C’est une nouvelle candidature qui s’annonce à droite, Jean-Martin Mondoloni devrait être présent à l’élection législative dans la deuxième circonscription de Haute-Corse. Cette circonscription s’étend de la plaine orientale à la Balagne en passant par le Cortenais. Elle compte 65 240 inscrits.

La droite a déjà un candidat déclaré : la présidente de la Fédération LR de Haute-Corse. Stéphanie Grimaldi, également conseillère territoriale et maire de La Porta, a reçu l’investiture des Républicains. Elle tentera d’entrer pour la première fois au Palais Bourbon, après deux échecs.

Jean-Martin Mondoloni, 46 ans, est proviseur du lycée de Corte et il a notamment été le président du groupe de droite à l’Assemblée de Corse de 2004 à 2010.

Néanmoins, ce sera la première fois qu’il sollicitera les électeurs sur son propre nom, ce que certains lui reprochaient auparavant. C’est sans doute un élément déterminant dans sa décision. Jean-Martin Mondoloni veut incarner une ligne de droite régionaliste à cette législative.

PLUSIEURS CANDIDATURES ACTEES

D’autres candidats se sont déjà manifestés dans la deuxième circonscription de Haute-Corse, le sortant Paul Giacobbi malgré sa récente condamnation sera de la partie. Il brigue un quatrième mandat de député.

De même, Henri Malosse, l’ancien président du Conseil Economique Social Européen qui espère obtenir l’investiture d’En Marche, le mouvement d’Emmanuel Macron, investiture voulue aussi par Paul Giacobbi qui a rejoint le mouvement. 

Les nationalistes seront également présents. Ils devraient partir sous la bannière commune Pè a Corsica. Les noms de Jean-Felix Acquaviva et Petr'Antò Tomasi sont fréquemment avancés. 

Marie-Jeanne Fedi et Charles Casabianca sont, eux, d'ores et déjà les candidats du PCF-Front de Gauche. Des candidatures dissidentes de la France insoumise de Jean-Luc Mélenchon seront eux aussi sur la ligne de départ.

Enfin, le Front National a assuré qu’il serait présent à cette élection, Bernadette Jacob Dit Luzie devrait porter ses couleurs.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.