« Le masque sera obligatoire sur l’ensemble des campus à la rentrée », annonce le président de l’université de Corse

À quelques semaines de la rentrée, le président de l’université de Corse était l’invité du Corsica Sera jeudi 20 août. Dominique Federici est notamment revenu sur le protocole sanitaire mis en place pour lutter contre la propagation du coronavirus au sein de l’établissement. 
Dominique Federici, président de l'université de Corse, était l'invité de Corse jeudi 20 août.
Dominique Federici, président de l'université de Corse, était l'invité de Corse jeudi 20 août. © France 3 Corse
Face à la recrudescence des cas de coronavirus et l’approche de la rentrée, l’université de Corse s’organise. Marquages au sol, gel hydro-alcoolique, à quelques semaines du retour des étudiants les dernières dispositions pour limiter la propagation du virus sont installées dans les couloirs et amphithéâtres de l’établissement. 

Des mesures barrières qui seront accompagnées d’opérations de dépistage, sur la base du volontariat, accessibles sur trois sites à travers la ville. « Un de ces centres sera positionné sur un des campus, nous allons donc communiquer sur la question et demander à nos étudiants de bien vouloir se présenter pour effectuer ces tests », explique Dominique Federici, président de l’université de Corse sur le plateau du Corsica Sera jeudi. 

 
« Le masque sera obligatoire à la rentrée », annonce le président de l’université de Corse


Des distributeurs de masques au Crous


Le masque devient également « obligatoire sur l’ensemble des campus à partir de la rentrée », annonce Dominique Federici. « Chaque individu, comme c’est le cas dans les entreprises, doit venir avec son masque », complète-t-il. 

Dans le même temps, l’université de Corse s’engage à distribuer un masque en tissu par personne. En cas d’oubli, des distributeurs vont être mis à disposition au Crous. « L’étudiant qui refuse de porter le masque ne pourra pas accéder au cours. L’enseignant lui en refusera l’accès », prévient le président de l’université de Corse.

   

Cette année, l’établissement pourrait dépasser la barre des 5.000 inscrits. Afin que ce protocole sanitaire soit le plus efficace possible, Dominique Federici en appel à la responsabilité de chacun. 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé université éducation société