Dimitri Liénard quitte le Sporting club de Bastia, les raisons d'un divorce

Publié le

Le joueur, malgré un bilan plus qu'honorable durant ses quelques mois sous le maillot bleu, a peiné à trouver sa place en Corse, après de longues années au centre du projet strasbourgeois.

L'information a été rendue officielle par un bref communiqué de presse du Sporting Club de Bastia. Le milieu de terrain, qui a effectué la plus grande partie de sa carrière au Racing Club de Strasbourg, ne sera pas resté longtemps en Corse.

Arrivé à l'intersaison au SCB, pour faire bénéficier le club de son expérience, et de son pied gauche, c'était le gros coup du Sporting, qui, pour la première fois depuis la descente en National 3, attirait un joueur de Ligue 1.

Lienard a débuté 13 des 14 rencontres disputées par le club cette saison, signant deux buts, dont une superbe volée face à Annecy, et délivrant trois passes décisives.

Cela n'a pas suffi.

Erreur de casting ?

Le communiqué de presse, comme souvent dans ces cas-là, ne donne aucune information sur les raisons de cette rupture de contrat. On nous y assure juste que cette décision a été prise "d'un commun accord".

On en est donc réduits à des suppositions. Mais une chose est sûre, l'adaptation ne s'est pas faite sans mal. L'acclimatation en Corse a été compliquée pour sa famille, le joueur ne s'en est jamais caché.

Mais dans le groupe Bleu, les tensions sont également apparues, à la faveur d'un début de saison contrasté. Le leadership dont Liénard s'était emparé dès son arrivée dans le vestiaire a fait grincer quelques dents,  plus encore lorsque ses performances ont commencé à être moins bonnes. 

Tout le monde a également en mémoire l'altercation entre le joueur et quelques supporters de la tribune Sud à la fin du match contre Annecy.

Poussé vers la sortie ?

En arrivant à Bastia, auréolé du statut d'icône de la Meinau, Dimitri Liénard n'avait pas fait mystère de ses ambitions, dans une interview accordée au site de la Ligue. 

J’avais envie de rejouer dans l’axe et, si je descendais d’une division, c’était pour avoir les clefs du camion, pas pour subir

Dimitri Liénard

Le milieu de terrain voulait rejouer dans l'axe, après avoir dû s'excentrer lors de ses dernières années alsaciennes : "Ça a été un plaisir de jouer dans le couloir avec Strasbourg car on était en Ligue 1 et que j’ai toujours fait passer le collectif d’abord. Mais là, j’avais envie de rejouer dans l’axe et, si je descendais d’une division, c’était pour avoir les clefs du camion, pas pour subir."

Mais Régis Brouard, qui l’avait d’abord installé au cœur du jeu dans un rôle offensif, l’a finalement replacé, à son tour, dans le couloir gauche.

Pour un temps pensait sans doute Liénard, qui assurait faire contre mauvaise fortune bon cœur. Mais ce rôle de piston gauche dont il ne voulait plus, qu’il ne pouvait plus assurer à 35 ans, est durablement redevenu le sien.

Un choix que Dimitri Liénard n’a visiblement pas accepté. Un choix qui interroge jusque dans les travées de Furiani, alors même que Bastia peine régulièrement à créer du jeu.

Le départ de Liénard, conjugué à la grave blessure de Maggiotti, risque fort de se faire cruellement sentir au sein d'un effectif qui devra faire sans ses deux éléments les plus forts sur le plan technique.

À Régis Brouard, désormais, de trouver des solutions.

Les supporters, eux, attendent déjà le mercato d'hiver avec impatience...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité