Furiani : Tutti Furianinchi entend "remettre les Furianais au cœur de la vie de leur commune"

"Prolonger l’énergie déployée lors des dernières élections municipales". C’est dans cette optique que le mouvement Tutti Furianinchi a décidé de se déclarer lundi 28 mars en préfecture.

Aurélie Fico et Enzo Martel, membres fondateurs du mouvement Tutti Furianinchi.
Aurélie Fico et Enzo Martel, membres fondateurs du mouvement Tutti Furianinchi. © Tutti Furianinchi

Dans un esprit de continuité de la dynamique engagée lors des dernières élections municipales, Enzo Martel, Aurélie Fico et les membres fondateurs du mouvement Tutti Furianinchi – Tous Furianais, se sont réunis hier, samedi 27 mars, en assemblée générale constitutive, afin de décider de la création de leur mouvement. Les statuts de Tutti Furianinchi seront déposés lundi 28 mars à la préfecture de Haute-Corse afin "d’enraciner juridiquement le mouvement".

Un mouvement d’opposition qui assure prôner des valeurs telles que la responsabilité, la liberté, la participation, la bienveillance ou encore la solidarité. Autour d’un credo : ne pas être rattaché à un parti mais ouvert à toutes les bonnes volontés, qu’elles soient de droite, de gauche ou d’ailleurs.

"Nous ne sommes pas dans l’opposition permanente, on revendique une position constructive et on essaie de pouvoir apporter notre pierre à l’édifice, on essaie de faire aller plus loin les réflexions menées par la municipalité", explique Enzo Martel, 24 ans.

Lors des municipales de 2020, Pierre-Michel Simonpietri, qui représentait la liste Divers, est ressorti en tête du premier tour de la municipale avec 81,73% des voix (1548 voix), laissant derrière lui Enzo Martel, jeune candidat Divers droite, avec 18,26% des votes (346 voix).

Ce dernier se rémémore : "On était un peu déçu, d’autant plus qu’on a commencé la campagne relativement tôt, en juillet 2019. On savait que ça n’allait pas être facile de gagner. On a le temps devant nous et cette première expérience va nous permettre de nous organiser et de nous préparer aux prochaines élections".

"Enraciner la démarche, inscrire le mouvement dans la durée, toucher le maximum de personnes et répondre le mieux possible à l'intérêt général". Ce sont les objectifs que se sont fixés les militants de Tutti Furianinchi. En espérant rassembler le plus grand nombre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique élections municipales 2020 élections