Attentats en Corse : la 4 voies bloquée à Vescovato, en soutien aux mis en examen

Ce samedi 14 décembre, l’entrée de la quatre voies, à Vescovato, a été bloquée par une trentaine de personnes. / © FTVIASTELLA
Ce samedi 14 décembre, l’entrée de la quatre voies, à Vescovato, a été bloquée par une trentaine de personnes. / © FTVIASTELLA

Ce samedi 14 décembre, l’entrée de la quatre voies, à Vescovato, a été bloquée par une trentaine de personnes. Elles manifestent leur soutien aux 7 mis en examen suspectés d’avoir participé à des attentats et des tentatives d’attentats commis en Corse au printemps dernier.

Par France 3 Corse ViaStella

« Libertà pè Matarise, Garelli è Muselli » réclame une banderole. En début d’après-midi, ce samedi 14 décembre, une trentaine de personnes ont bloqué l’entrée de la quatre voies, à Vescovato, en soutien aux sept mis en examen suspectés d’avoir participé à une série d’attentats et de tentatives d’attentats commises en Corse au printemps dernier.
 
L'entrée de la quatre voies est bloquée, des pneus ont notamment été brûlés. / © FTVIASTELLA
L'entrée de la quatre voies est bloquée, des pneus ont notamment été brûlés. / © FTVIASTELLA


Parmi eux, Julien Muselli, Ghjilormu Garelli et Adrien Matarise, placés en détention à Paris.
 
 

« Comportement injurieux des policiers »


Dans un communiqué, le groupe dénonce également « le comportement des plus injurieux des policiers de la SDAT [sous-direction anti-terroriste] ». Ainsi, au lendemain du transfert de 10 personnes vers Paris pour la poursuite de leur garde à vue, débutée en Corse la veille, une vidéo a créé la polémique. Elle montre des policiers qui pourraient se prendre en photo, sur le tarmac de l’aéroport Bastia-Poretta, devant l’avion utilisé pour le transfert.  

 


En mars dernier, des résidences secondaires et des projets immobiliers avaient été visés, à Piana, à Taglio-Isolaccio, à Patrimonio ou encore à Ville Di Pietrabugno.

 

Sur le même sujet

Les + Lus