Crise des déchets: rouverture du CET de Prunelli di Fium'Orbu

Crise des déchets: une réunion lundi n'a pas permis d'obtenir le déblocage du CET de Prunelli di Fium'Orbu (Haute-Corse) / © P. KETELS / FTVIASTELLA
Crise des déchets: une réunion lundi n'a pas permis d'obtenir le déblocage du CET de Prunelli di Fium'Orbu (Haute-Corse) / © P. KETELS / FTVIASTELLA

Après quinze jours de blocage, le Centre d'Enfouissement des déchets (CET) de Prunelli di Fium'Orbu (Haute-Corse) va rouvrir mercredi, a annoncé mardi matin le Collectif contre le tout enfouissement.

Par GB / France 3 Corse ViaStella

Après une réunion lundi en présence du président du conseil exécutif de Corse, Gilles Simeoni, des élus de l’intercommunalité et le collectif contre le tout-enfouissement, la décision de réouverture du CET de Prunelli di Fium'Orbu est intervenue mardi matin.

"Après avoir débattu sur les propositions suivantes que nous collectif avons apporté sur la table des négociations, le collectif, en accord avec le gérant de la Stoc, avons décidé de réouvrir le centre d’enfouissement à compter du 9 Mai 2018". 


Le CET de Prunelli était bloqué depuis le 25 avril. La Corse qui ne dispose pas d'incinérateur, ne dispose plus que de deux CET, presque arrivés à saturation. Après douze jours de blocage, le (CET) de Viggianello (Corse-du-Sud) a rouvert ses portes samedi.

Mais il faudra plusieurs jours a alerté le Syvadec, en charge de la collecte des déchets en Corse, pour résorber la situation dans les rues, où plusieurs centaines de tonnes d'ordures restent à traiter. 


Aucun autre site n'a pour l'instant été trouvé pour accueillir de nouveaux déchets. Le tri reste pour la Collectivité de Corse la seule solution, selon un plan voté par l'Assemblée de Corse en avril 2016.

Ce plan, basé sur le tri à la source, ambitionne de supprimer 60% des déchets à enfouir d'ici 2021. Il s'adosse à la construction d'usines de tri à Bastia et Ajaccio et à des projets d'enfouissement pour les déchets ultimes.

A lire aussi

Sur le même sujet

Trois hommes renvoyés aux assises pour l’assassinat d’Antoine Sollacaro

Les + Lus