• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Exclusif : Laetitia Casta en tournage en Corse, l'interview

Laetitia Casta va jouer une sirène dans la série de Julien Trousselier "Une île". Le tournage se déroule en Corse, jusqu'au 28 novembre. / © France 3
Laetitia Casta va jouer une sirène dans la série de Julien Trousselier "Une île". Le tournage se déroule en Corse, jusqu'au 28 novembre. / © France 3

Pour le tournage de la série Une île, réalisée par Julien Trousselier, qui sera diffusée sur Arte, l’actrice Laetitia Casta revient sur ses terres. Dans une interview exclusive pour ViaStella elle nous parle de la Corse et du tournage.
 

Par P.S.

Laetitia Casta revient sur son île d’origine pour le tournage de la série Une île, réalisée par Julien Trousselier (Crime Time), écrite par Aurélien Molas (Maroni, les fantômes du fleuve) et Gaia Guasti. Un thriller troublant et sensuel, où l’actrice partage l’affiche avec Noée Abita  Sergi Lopez et Alba Gaïa Bellugi. Le tournage a lieu du 24 août au 28 novembre.
Exclusif : Laetitia Casta revient sur la série qu’elle tourne en ce moment en Corse
Intervenants - Laetitia Casta, Julien Trousselier Equipe - Caroline Ferrer

France 3 Corse ViaStella : Est-ce que ce tournage fait écho à quelque chose d’intime, à votre histoire ?
Laetitia Casta : Ce personnage s’y prête bien. Il y a un côté très animal, un retour à mes racines, mon enfance, mes souvenirs… Avec cette nature comme décor, la Corse un peu indomptable où j’ai appris à nager. C’est une évidence pour moi de tourner ici.

Quand j’étais petite j’explorais toujours la nature sur les rochers. C’est tout simplement chez moi, c’est mon pays.

C’est une opportunité de renouer quelques mois avec ce territoire dans lequel vous ne pouvez pas venir souvent du fait de votre carrière ?
Cet endroit on y revient toujours. Dès que je peux je viens ici. J’ai voyagé partout dans le monde entier et je n’ai jamais trouvé cette chose où je ne pense plus au travail, où je suis complètement déconnectée. Je croyais que ce n’était que moi. Mais dans mon entourage ça fait le même effet. C’est tellement beau la Corse. Même là on tourne sur des décors… même si je les ai déjà vus, je reste estomaquée de la beauté du paysage.

Comment ressentez-vous votre rôle, celui d’une sirène ?
Quand Julien Trousselier m’a proposé de faire ce personnage j’étais très heureuse parce que ça sort un peu de ce qu’on a l’habitude de me proposer. Ce n’est pas la petite sirène princesse (rires), ça me demande de sortir de moi un aspect qu’on ne peut pas vraiment voir. C’est comme si je pouvais mettre un peu tout ce que je suis, un peu mon passé, mon présent et le futur. C’est très vaste. Alors que dans les rôles habituels c’est presque décomposé. C’est très agréable.

« Quand je me projette dans un film je commence d’abord par le décor et moi qui ne connaissions pas la Corse, en arrivant ici j’ai découvert une île mystérieuse. Qui se liait parfaitement à ce que j’avais e tête. Il y a une telle diversité, une telle richesse, un tel mystère, que j’ai pu vraiment aisément me projeter dans cette histoire et créer tout ce que j’avais en tête. Ce qui est incroyable, c’est qu’on a l’impression d’être parfois en Ecosse, parfois en Nouvelle Zélande dans le Seigneur des Anneaux, parfois en Afrique du Sud. Donc c’est très riche et vraiment propice à l’aventure et à la poésie », déclare le réalisateur, Julien Trousselier.
 

Une île

Une série d’Aurélien Molas et Gaia Guasti.

D’après une idée originale de Simon Moutaïrou avec la collaboration de Marica Romano.

Avec Noée Abita, Laetitia Casta, Sergi Lopez, Manuel Severi, Alba Gaia Bellugi…

Produite par Nicole Collet

Coproduction : ARTE France, Image et Compagnie – Lagardère Studios

(France, 2018, 6×52’)

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Centre d’enfouissement de Prunelli di Fium’Orbu, dialogue de sourds

Les + Lus