Projets: A quoi ressemblera le port de Bastia dans dix ans?

C'est ici, sur la route du front de mer qui mène au centre ville, que le nouveau port de Bastia devrait faire son apparition / © viastella
C'est ici, sur la route du front de mer qui mène au centre ville, que le nouveau port de Bastia devrait faire son apparition / © viastella

En centre-ville, à la Carbonite, ou presqu'à la Carbonite? Bien malin qui peut dire où se trouvera le port de commerce de Bastia, le 1er port de Corse. Des projets s'envisagent et se discutent, sans fin, depuis des années. Dernier en date, u Portu Novu, soutenu par Gilles Simeoni. 

Par Sébastien Bonifay

Ces dernières années, l'idée d'un nouveau port à Bastia a provoqué d'interminables passes d'armes.

Entre ceux qui soutenaient le projet d'un nouveau port de la Carbonite, et ceux qui militaient pour une autre solution, telle que l'agrandissement du port actuel.
Sans oublier ceux, souvent les mêmes, qui dénonçaient la taille démesurée du projet, et le danger qu'il représentait pour l'environnement.  
 
 
 

Mardi 23 juillet, le conseil économique, social et culturel de la Corse a rendu un avis favorable à l'évolution du programme d'études du projet du grand port de Bastia (39 pour, sept abstentions et un contre). Le dossier sera examiné à l'Assemblée de Corse lors de la session des 25 et 26 juillet. 


L'idée d'un nouveau port a fait son chemin


En 2019, l'idée de conserver le port au coeur de la ville n'est plus vraiment d'actualité. 
On évoque encore la possibilité d'un agrandissement du port actuel, via une digue flottante.

Mais il ne fait guère de doute que si le dossier aboutit un jour (restons prudents, ça fait quand même une quinzaine d'années qu'on en parle...), il se trouvera bien au sud de Bastia

 
Où se croiseront les navires des compagnies maritimes, à Bastia, dans dix ans? / © France 3 Corse
Où se croiseront les navires des compagnies maritimes, à Bastia, dans dix ans? / © France 3 Corse


Reste à savoir s'il prendra place à la Carbonite, ou presqu'à la Carbonite... 
Parce que le projet qui faisait polémique, celui soutenu dès l'origine par Paul Giacobbi et Emile Zuccarelli, et qui l'est encore aujourd'hui par l'opposition municipale, n'a pas pour autant gagné.   

 
Projection du projet de port de la Carbonite / © viastella
Projection du projet de port de la Carbonite / © viastella
 

Portu Novu, la nouvelle option


Gilles Simeoni a révélé un nouveau projet il y a quelques semaines, le Portu Novu. 
Un projet qui se situe à 300 mètres à peine au nord du projet concurrent, celui du port de la Carbonite.

 


Et qui proposerait 8 quais à bateaux contre 9, et un bassin réduit. 
Le port se veut écologique, avec un impact mesuré sur les posidonies, et des travaux accessibles aux entreprises insulaires. 

 
Plan du projet Portu Novu, porté par Gilles Simeoni. / © DR
Plan du projet Portu Novu, porté par Gilles Simeoni. / © DR


Pour l'opposition, sans surprise, c'est ni plus ni moins que son projet, dans une version modifiée à la marge...

Jean Zuccarelli, dans un communiqué de presse, ne dit pas autre chose:
 

Il apparaît très clairement et sans surprise que le « Portu Novu » présenté de manière éhontée comme « solution intermédiaire » entre l’agrandissement du port actuel et le Port Carbonite n’est autre qu’une légère variante de ce dernier réduit notamment dans ses dimensions
 

Le communiqué dénonce également le temps perdu pour en arriver à ça.
 

L’erreur d’appréciation de la majorité nationaliste depuis l’origine est donc devenue une faute politique lourde qui explique pour une large part la situation catastrophique que connait Bastia.

 

 
Le port actuel, au coeur de Bastia. De l'avis général, désormais, il ne correspond pas aux besoins de la ville, des passagers, et des compagnies maritimes. / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP
Le port actuel, au coeur de Bastia. De l'avis général, désormais, il ne correspond pas aux besoins de la ville, des passagers, et des compagnies maritimes. / © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP


Un nouveau port en 2025, 2026?

 
En session, l'exécutif va lancer des études sur les 3 projets.
Le coût total : 1,4 million d'euros.

Les élus territoriaux devront également acter un calendrier.
Choix définitif du projet : en mai 2020, soit après les élections municipales.
Enfin, peu importe le projet, il devrait voir le jour en 2025 ou 2026.

 




 

Sur le même sujet

Les + Lus