Cet article date de plus de 3 ans

Trois des sept grévistes de la faim de l'hôpital de Bastia en état d'épuisement

En grève de la faim depuis le 30 octobre pour le sauvetage financier de l'hôpital de Bastia, deux d'entre-elles ont dû être placées sous perfusion. Une autre a refusé ce traitement malgré son état d'épuisement.
Deux des septs grévistes de la faim qui ont entamé ce mouvement il y a cinq jours ont dû être transférées aux urgences de l'hôpital de Bastia ce vendredi après-midi pour y être perfusées. Une troisième, dans un état d'épuisement elle-aussi, a refusé les soins.

Toutes les trois souffrent d'hypertension et de déshydratation, mais poursuivent leur grève de la faim avec leur quatre autres collègues.

Le docteur André de Caffarelli, le chef du service des urgences qui les suit, est inquiet quant à leur état de santé.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société mouvement social économie social