Grève à la Méridionale : Corsica Linea annule toutes ses traversées jusqu'au 17 janvier

© Fred_SPEICH / Maxppp
© Fred_SPEICH / Maxppp

Le mouvement de grève se poursuit sur le port de Marseille, où l'intersyndicale STC-CFTC empêche les navires de la Méridionale, mais également de Corsica Linea, de quitter les quais. Lundi soir, les syndicalistes ont bloqué le port d'Ajaccio.

Par Pauline Sauthier et Sébastien Bonifay

En raison de l'action des marins des syndicats STC et CFTC de la Mériodionale, la Corsica Linea a annoncé mardi l'annulation de toutes ses rotations jusqu'au 17 janvier. 
Mardi matin, les grévistes ont tenté de bloquer le fret à l'Ile-Rousse. Les CRS sont rapidement intervenus pour interrompre leur action.

Des perturbations ont déjà eu lieu ces derniers jours. Lundi, une traversée Toulon-Ajaccio était prévue par Corsica Linea à bord du Danièle Casanova. Cette traversée était organisée par la compagnie pour contourner les blocages sur le port de Marseille. Mais à son arrivée vers 17h30, le navire a été bloqué par des marins de l"intersyndicale STC-CFTC à Ajaccio. 

La préfecture a précisé que le bateau de la Corsica Linea et un autre de Corsica Ferries, le Mega Andrea, ont été déroutés vers Propriano où le port est sécurisé par des gendarmes.

Cinq navires ont été immobilisés ce weel-end à Marseille en raison du mouvement de grève lancé par deux syndicats de la Méridionale, le STC et la CFTC. Il s'agit du Kalliste et du Piana appartenant à la Méridionale et du Vizzavona, du Paglia Orba et du Méditerranée côté Corsica Linea.
 
Les grévistes du STC empêchent le navire de la Corsica Linea de quitter le port de Marseille / © France 3 Corse
Les grévistes du STC empêchent le navire de la Corsica Linea de quitter le port de Marseille / © France 3 Corse
Lundi, les membres du STC Corsica Linea sont sortis de leur silence en publiant un communiqué :"Ce conflit a été orienté contre Corsica Linea, dédouanant du coup la responsabilité écrasante de l'actionnaire majoritaire et de la direction de la Méridionale", écrivent-ils. "Le 11/01/2020, le conflit a pris une tournure inquiétante à plus d'un titre. En effet, des grévistes se revendiquant du STC Méridionale ont délibérément, et ce sous forme de tags, porté atteinte à la probité du STC Corsica Linea, en nous traitant de "vendu"(sic)."  Après avoir rappellé ses engagements et acquis, le STC Corsica Linea  estime que "le dialogue bi-latéral" avec leurs homologues de La Méridionale "a été rompu".
 

Des passagers bloqués deux jours

Bloqués à Marseille depuis deux jours, les 2000 passagers à bord du Méditerranée ont finalement pu partir en direction du Maghreb dans un navire affrété par Tunisia Ferries. Le STC ne s'est pas opposé à leur départ, à condition que Le Méditerranée ne bouge pas.

Sur son site internet, Cosica Linea met régulièrement à jour des informations à destination de ceux qui devaient voyager à bord de ses navires [voir encadré ci-dessous].
 
 


Une grève depuis le 9 janvier

Les syndicats STC et CFTC de La Méridionale ont lancé un appel  la grève à partir du 9 janvier. Jeudi, la proposition faite par La Méridionale dans le cadre de la délégation de service public (DSP) a été déclarée infructueuse par l'Office des transports de la Corse (OTC). La Méridionale; écartée de la DSP sur les ports de Bastia, Ajaccio et l'Ile-Rousse, espérait. La compagnie qui espérait se rattraper sur les ports secondaires de Propriano et Porto-Vecchio a vu son offre rejetée à l'Assemblée de Corse.
 
Pour comprendre le conflit social à La Méridionale
Intervenants - Cyril Venouil, délégué syndical STC La Méridionale // Marc Reverchon, président de La Méridionale // Frédéric Danesi Equipe - Frédéric Danesi // Pierrick Nannini

Mais ce que veulent avant tout les grévistes c’est l’union entre leur compagnie et la Corsica Linea avec un partage des ports principaux, dans le prochain schéma de desserte maritime de la Corse.

 
  

"Cette répartition équitable va sauvegarder l'équilibre social et économique de chaque compagnie", affirme Frédéric Gousset, le délégué syndical CFTC de la Méridionale.


La Méridionale répond

Samedi soir, la compagnie a publié un communiqué de presse, qui adopte la même tonalité.
Elle y rappelle que le report de l'attribution de la DSP provisoire "fait peser de lourde incertitudes" sur son avenir. 

  • "Cette situation inhabituelle crée un trouble et un désarroi légitimes chez nos salariés, clients et fournisseurs."
  • "Nous sommes convaincus que seul le choix laissé aux clients dans un cadre concurrentiel sain constitue un vecteur de performance et d’amélioration de la réponse aux attentes de la population et des entreprises."
 
Nous avons rencontré Marc Reverchon, le président de la compagnie. 
"Aujourd'hui il semblerait que cet équilibre soit remis en cause, et nous demandons d'avoir la confirmation que ce n'en est pas. Nous demandons une répartition à parité de ces dessertes sur les ports principaux, qui représentent la plus grande partie des recettes de fret."

 
Entretien avec Marc Reverchon
Intervenants - Marc Reverchon, président de la Méridionale Equipe - Frédéric Danesi et Pierrick Nannini


 Reste à convaincre Corsica Linea de revenir s'assoir autour de la table pour reprendre les négociations....
Selon nos informations, ce qui coince, ce sont les recours déposés par la Méridionale qui visent, entres autres, à faire annuler le contrat de la DSP transitoire.

Mais la Méridionale n'est pas encline à faire marche arrière :
"Nous considérons que nous sommes fondés à faire valoir les moyens de droit pour qu'il soit tiré au clair la légalité de ce qui a été décidé. Chacun comprendra qu'il est normal que nous fassions de la sortir pour clarifier tout ça."
 
Le climat est tendu à Marseille / © France 3 Corse
Le climat est tendu à Marseille / © France 3 Corse


Marc Reverchon estime que les deux questions ne doivent pas être mélées. 
"Ces recours, c'est la question du passé. Il est normal que nous fassions valoir nos interrogations. mais ce qui compte demain, c'est la mise en place de la SEMOP. Ce nouveau partenariat qui, j'insiste, doit être équilibré entre les compagnies concernées."

Pour l'heure, l'argument n'a pas l'air de convaincre les dirigeants de Corsica Linea...

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus