Haute-Corse : les plantes pâtissent du mauvais temps

Dans le nord de l’île, les pluies abondantes freinent la pousse de certains végétaux dont c'est pourtant la saison. Quelques conseils de professionnels pour affronter les caprices météorologiques au mieux.

Par France 3 Corse ViaStella

Si en Corse-du-Sud la période des ponts du mois de mai à fait le bonheur des jardiniers, en Haute-Corse, c’est une toute autre histoire. Dans une pépinière de la région bastiaise, pour lutter contre la grisaille persistante, les amateurs de jardinage se tournent vers les plantes exotiques.

« Il faut que je fleurisse mes fenêtres et j’ai envie de plantes retombantes et de belles couleurs. Parce que j’ai envie de soleil dans ma maison. La pluie, j’en peux plus. On est à bout », indique Charlotte, une cliente.




Bouillie bordelaise


Le mauvais temps a retardé la production de certains végétaux. Dans le magasin, les ventes ont stagné. Patrick, le responsable de la pépinière, livre ses conseils pour minimiser les conséquences du mauvais temps sur les plantations.

« Les plantes sensibles, notamment les légumes, bénéficient d’un excès d’eau qui génère des apparitions de maladies, de champignons sur des produits sensibles que peuvent être la tomate, la courgette ou le melon. Il faut prendre quelques précautions, des paillages et protéger un peu les végétaux par un apport de bouillie bordelaise en pulvérisation », précise-t-il.

Dans les rayons, il y a aussi quelques adeptes de la pluie. C’est le cas de Tony. « Les patates que j’ai plantées il y a un mois et demi, elles sont très hautes. Finalement ça a fait du bien. Ca a retardé un peu les plans de tomates, mais sans ça, ce n’est pas du tout négatif, au contraire », sourit-il.

Fleurs, fruits et légumes devraient retrouver des conditions climatiques plus favorables dans les prochains jours.


Sur le même sujet

Les + Lus