• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Haute-Corse : la tradition de la Sant’Andria perdure 

© Stéphane Lapera / FTVIASTELLA
© Stéphane Lapera / FTVIASTELLA

La Corse renoue avec une tradition longtemps oubliée : la Sant'Andria. Il s'agit de fêter le passage de l'automne à l'hiver, mais aussi de célébrer le partage et la solidarité. Cela a donné lieu vendredi, pour les scolaires, à des récoltes de denrées alimentaires pour des associations caritatives.

Par France 3 Corse ViaStella


C'est le visage grimé et équipé de lanternes, que petits et grand font le tour de Saint-Florent. De porte en porte, ils récupèrent des denrées alimentaires pour les distribuer aux plus démunis.

Vendredi était le jour de Sant'Andria une tradition corse qui marque le passage de l'automne à l'hiver. « On avait pour habitude, après San Martinu, le 11 novembre, de garder une partie des récoltes pour les plus nécessiteux qui venaient le 30 novembre grimés pour pouvoir se sustenter. Ils faisaient le tour des villages pour faire du porte-à-porte et demander de quoi se sustenter », raconte Romain Giorgi, confrère.

À Bastia, aussi, c'est en chanson que les élèves de l'école Subissi ont défilé dans le quartier de Montesoru. Ils ont visité chaque bâtiment et la récolte a été fructueuse. « Je donne tous les ans ! », lance une habitante. « Il faut partager, donc j’ai toujours donné. C’est une tradition chez nous en Corse et je suis contente que ça continue », indique une autre. 
 

« On donne à manger aux pauvres »


Même les plus jeunes sont sensibilisés à la nécessité d'aider les plus démunis. « Les personnes âgées sont contentes, nous aussi, on est contents. On aide les associations, donc eux aussi sont contents », sourit une petite fille. « On fait le tour des quartiers. On donne à manger aux pauvres, ceux qui n’ont pas à manger. C’est un plaisir, on chante, on va chercher à manger dans les bâtiments », précise un petit garçon. 

 
Haute-Corse : la tradition de la Sant’Andria perdure 
Intervenants - Romain Giorgi, Confrère. Equipe - Pierrick Nannini ; Stéphane Lapera ; Martin Schartzapel.


Et c'est le petit train qui est venu récupérer les denrées collectées. Toutes seront redistribuées aux associations caritatives.


 

Sur le même sujet

Haute-Corse : la tradition de la Sant’Andria perdure 

Les + Lus