• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Hôpital de Bastia : le bloc opératoire au ralenti

03/08/17 - Le bloc opératoire de l'hôpital de Bastia en cours de rénovation / © FTVIASTELLA
03/08/17 - Le bloc opératoire de l'hôpital de Bastia en cours de rénovation / © FTVIASTELLA

Cet été, au centre hospitalier de Bastia, deux salles opératoires sur six sont en rénovation. La CGT pointe du doigt le coût et le mauvais timing de ces travaux alors que le déficit de l'hôpital atteint près de 50 millions d'euros.

Par France 3 Corse ViaStella

Depuis début juillet, l'activité chirurgicale du centre hospitalier de Bastia tourne au ralenti. Trois patients sont pris en charge au lieu d’une vingtaine en temps normal par semaine et déjà plus de vingt-cinq opérations ont été déprogrammées ou délocalisées vers d'autres hôpitaux.

Et pour cause, deux salles opératoires du service sur six sont en rénovation durant la période estivale. Des travaux nécessaires mais réalisés trop tard pour la CGT Santé.

"L’urgence de l’ensemble de la modernisation n’est plus à démontrer, mais les moyens financiers ne sont pas au rendez-vous", résume le syndicat, qui demande un "rattrapage du déficit structurel". 

Mais pour les syndicalistes, l'hôpital seul n'a pas les moyens de ses investissements. Le déficit cumulé depuis son ouverture en 1985 atteindrait 49,2 millions d'euros. Quand le directeur avance un déficit annuel en baisse estimé lui à 3,2 millions d'euros.


"Le déficit de 2016 est la moitié du déficit de 2015, ce qui veut dire que nous sommes dans une trajectoire de redressement financier de l’hôpital", indique Pascal Forcioli. "Il faut donner aux chirurgiens les outils dont ils ont besoin pour travailler et notre ambition, c’est de développer l’activité chirurgicale à l’hôpital de Bastia".

Moderniser pour relancer l'activité. La CGT n'y croit pas et en appelle à l'Etat pour combler le déficit.

Les difficultés financières et matérielles de l’hôpital ne sont pas nouvelles. En février dernier, l'établissement a été épinglé par un rapport de la Cour des comptes dénonçant l'augmentation des charges de personnel.

La direction de l’hôpital et la CGT s’accordent à dire que la situation insulaire engendre des difficultés ainsi que des coûts supplémentaires. 

Le bloc opératoire de l'hôpital de Bastia au ralenti
Karim Moubarak, neurochirurgien; Josette Risterucci, secrétaire CGT Santé; Pascal Forcioli, directeur du centre hospitalier de Bastia - France 3 Corse ViaStella - Youenn Gourlay, Laura Zephirin


A lire aussi

Sur le même sujet

Sartène : des lycéens lancent leur lessive écologique

Les + Lus