Incendies en Haute-Corse : le feu n’est plus une menace mais beaucoup de travail reste à faire

© Tarik Khaldi / FTViaStella
© Tarik Khaldi / FTViaStella

Au troisième jour des incendies de Manso et du Cap Corse, les pompiers restent mobilisés pour venir à bout des reprises de feu, des fumeroles et des lisières.

Par A.P.

A Manso, le bilan de l’incendie a été revu à la baisse. Au final, 102 hectares ont été brûlés, selon les pompiers de Haute-Corse. Mais une soixantaine de secours reste mobilisée sur le sinistre, essentiellement pour éteindre les fumeroles. Des hélicoptères sont également sur place, épaulés en début de matinée par un Canadair.

Mais l’avion bombardier d’eau a rapidement été redirigé sur Pietracorbara, dans le Cap Corse, où une grosse reprise s’est déclenchée. Ce feu, parti d’Ogliastro puis descendu vers Sisco et Pietracorbara, a parcouru 1800 hectares.

Images aériennes de l'incendie à Sisco
Images : Camille Lemeur


Un paysage lunaire
 

L'incendie du Cap Corse occupe l’essentiel des moyens du Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) : 200 hommes au sol, le Canadair et un Tracker (avions bombardiers d’eau). Les moyens sont mobilisés sur les deux versants du feu: côté Sisco-Pietracorbara sur l'est et côté Ogliastro-Olcani à l'ouest.

Cependant le feu n’est « pas fixé », et beaucoup de travail reste à faire : éteindre les reprises de feu, traiter les lisières, arroser les points chauds… C'est une course contre la montre qui s'engage pour les pompiers avant un nouveau coup de vent prévu vendredi prochain.

Au troisième jour de l'incendie à Olcani
Intervenants : Jacques Tomei, chef du centre de secours de Luri / Jean-Toussaint Morganti, maire de Ogliastro / Julia Labadie, maire d'Olcani Reportage : Amira Bouziri, Tarik Khaldi

Un drame économique

Pour les élus et les habitants, ce feu est une catastrophe écologique mais aussi économique. Plusieurs personnes ont étés impactées par le passage des flammes.

Laurent Albertini est éleveur. Son hangar et les 300 ballots de boin qu'il contient n'ont pas résisté aux flammes; Fort heureusement, ses 350 brebis sont indemnes mais la quasi-totalité de son terrain a brûlé. 50 hectares et 3 kilomètres de clôture qu'il faudra réhabiliter, sans compter les assurances.

Véronique Licoli, elle, propose des ballades à cheval sur les sentiers du Cap Corse. Aujourd'hui, elle est abattue, les flammes ont ravagées le paysage. "Il y a des arbousiers qui avaient 200 ans sur la ballade. On les verra plus"


A Sisco, l'incendie est un drame économique
Intervenants : Laurent Albertini, éleveur à Pietracorbara / Véronique Licoli, responsable de Cavallu di Brando / Véronica Guelfi, gérante du Camping A Casaiola. Reportage : Grégoire Alcalay, Christian Giugliano, Camille Lemeur

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Territoriales : pas d'alliance à droite pour le second tour

Près de chez vous

Les + Lus