L’hôpital de Bastia se prépare à affronter la vague Omicron malgré la fatigue du personnel soignant

Publié le Mis à jour le
Écrit par P.S.
A l'hôpital de Bastia, une patiente en soin Covid-19 tient la main d'une membre du personnel hospitalier, le 15 décembre 2021.
A l'hôpital de Bastia, une patiente en soin Covid-19 tient la main d'une membre du personnel hospitalier, le 15 décembre 2021. © PASCAL POCHARD-CASABIANCA / AFP

Ce n’est pas parce qu’il reste des lits en réanimation que l’hôpital est prêt. Désormais habitué à gérer la crise du Covid-19, le personnel se résigne mais la fatigue est là. Il y a 5% d’absents de plus qu’à des périodes comparables.

Environ trente-cinq personnes passeront Noël en soin Covid-19 à l’hôpital de Bastia. Au 23 décembre, il reste trois lits disponibles sur les douze que compte la réanimation polyvalente. Quatre lits de réanimation accueillent des patients Covid. 

Pour les équipes médicales tout semble aujourd’hui sous contrôle : “On a l’impression d’être dans une phase de plateau par rapport aux semaines précédentes, qui ont été très chargées”, explique Jean-Mathieu Defour, directeur général à l’hôpital de Bastia. 

Mais il reste des inconnues. Le variant Omicron, dont neuf cas sont avérés sur l’île, s’annonce très contagieux. Il sera probablement majoritaire dans les cas de Covid-19 en Corse dans les prochaines semaines. “Le variant Omicron va très certainement nous impacter à partir de la semaine prochaine avec des flux beaucoup plus soutenus, pas forcément des pathologies plus graves qu’avec le variant Delta mais en tout cas il est extrêmement contagieux”, explique Laurent Petit, responsable du service réanimation au centre hospitalier. 

Des non-vaccinés hospitalisés

“La grande majorité des gens qui sont hospitalisés, ne sont pas vaccinés et pour les quelques-uns qui sont vaccinés, ce sont des gens qui ont tellement de pathologies que le vaccin n’a pas bien fonctionné”, rappelle le Dr André de Caffarelli, chef du service des urgences à l’hôpital de Bastia.

Face à la vague Omicron qui s’annonce, ce n’est pas l’inquiétude qui règne. Depuis l’arrivée du Covid-19, la gestion de crise est devenue la norme pour le personnel : “à l'hôpital Bastia, comme dans tous les hôpitaux, cela fait 2 ans globalement qu'on est en phase COVID, pratiquement sans discontinuer”, rappelle Jean-Mathieu Defour.  

Epuisement

Le problème aujourd’hui, c’est davantage l’épuisement du personnel. Au centre hospitalier de Bastia, on comptabilise 15% d’absence, contre 10% habituellement. 

“Depuis deux ans on a modifié leur planning, on a modifié leurs horaires, on leur demande parfois de revenir sur leurs congés. Donc ce sont des personnels qui sont en difficulté parce que cela dure depuis trop longtemps. On n’en voit pas le bout”, insiste le directeur général de l’hôpital. 

Désormais les heures supplémentaires sont payées double pour les soignants, mais il n’est pas certain que cela suffise à compenser les absences de certains de leurs collègues.                 .  

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.