Cet article date de plus de 3 ans

Maladie de Lyme : en Corse aussi attention aux tiques!

Les beaux jours reviennent, propices aux balades et aux activités dans les jardins, mais c'est aussi la saison des tiques qui dans certains cas, peuvent transmettre la maladie de Lyme, sous diagnostiquée. Bien que les tiques préfèrent les zones boisées et humides, la Corse reste exposée. 
Le mois de mai marque le début du pic d'activité des tiques dont les piqûres peuvent transmettre des maladies, dont la maladie de Lyme, dûe à la bactérie Borrelia.

Si la tique est porteuse de la Borrelia et mord un être humain, elle peut lui transmettre la bactérie responsable de la maladie de Lyme.

Des symptômes difficiles à diagnostiquer

La maladie de Lyme se manifeste dans les 3 à 30 jours après la morsure. Une plaque rouge, inflammatoire apparaît autour du point de piqûre, avant de s’étendre progressivement. Celle-ci peut s’accompagner de fièvre, puis disparaître spontanément en quelques semaines.

Ces symptômes sont difficiles à diagnostiquer car souvent confondus avec beaucoup d'autres affections. En l’absence de traitement, la maladie peut causer, quelques semaines, mois ou années plus tard, des troubles articulaires, cutanés, cardiaques ou neurologiques.

Ceux-ci peuvent se manifester seuls ou de manière associée. À ce stade, le diagnostic est encore plus difficile car il n’y a plus de trace de piqûre.

La maladie de Lyme, une maladie sous diagnostiquée

Les cas de Lyme en augmentation

Le nombre de cas de maladie de Lyme était estimé à plus de 54.600 en 2016 par l'agence sanitaire Santé publique France. En 2015, le nombre de personnes touchées par la maladie était de 33 202 (réseau Sentinelles)

Certaines régions sont particulièrement concernées comme l'Auvergne ou l'Alsace, alors que le Sud de la France et la Corse font partie des régions les moins touchées. Les tiques aiment les zones boisées et humides. Cependant, un printemps chaud et arrosé peut changer la donne.   

Un plan de prévention du ministère de la santé doit être en partie dévoilé en juin 2018 après de nombreuses commissions de travail entre services de l'état et associations de malades.

Une appli, Signalement-Tique, a été lancée en juillet 2017. Elle permet aux gens de signaler leurs piqûres et celles de leurs animaux et même d'envoyer les tiques piqueuses dans un laboratoire de Nancy.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société centre corse