Un membre du grand banditisme abattu dans une fusillade à l'aéroport de Bastia

05/12/2017 - Un mort et deux blessés lors d'une fusillade à l'aéroport de Bastia-Poretta / © E. ARRAUDEAU / FTVIASTELLA
05/12/2017 - Un mort et deux blessés lors d'une fusillade à l'aéroport de Bastia-Poretta / © E. ARRAUDEAU / FTVIASTELLA

Un homme, connu du grand banditisme, a été tué lors d'une fusillade qui a également fait deux blessés dont un grave, mardi matin à l'aéroport de Bastia-Poretta, à Lucciana (Haute-Corse), a-t-on appris auprès des secours.

Par GB / France 3 Corse ViaStella avec AFP

Les faits se sont produits peu avant 11h30 sur le parking de l'aéroport de Poretta-Bastia. Selon les premiers éléments, la fusillade a éclaté à proximité de la station de taxi, peu de temps après l'arrivée d'un vol en provenance de Paris-Orly.

Un homme a été mortellement touché par les tirs, il est décédé sur place. Il s'agit d'Antoine Quilichini dit "Tony le boucher". Fiché au grand banditisme, il avait été condamné en février 2016 à quatre ans de prison dont 18 mois avec sursis pour association de malfaiteurs en vue de la préparation du meurtre en bande organisée de Jean-Claude Colonna

L'homme qui l'accompagnait, Jean-Luc Codaccioni, responsable de la sécurité du PMU au Gabon, également condamné dans la même affaire à quatre ans de prison, a été grièvement blessé de plusieurs balles. Détenu à la prison de Borgo, il bénéficiait d'une permission et rentrait en Corse.

Il a été évacué par hélicoptère vers le centre hospitalier de Bastia. Son pronostic vital serait engagé. 

Règlement de compte contre deux membres du grand banditisme à Bastia
Caroline Tharot, procureur de la République de Bastia - France 3 Corse ViaStella - Emilie Arraudeau, Christian Giugliano


Une troisième victime, un homme de 35 ans, a été plus légèrement blessée. Selon la procureure de la République de Bastia qui s'est rendue sur place, ce dernier "n'était à priori pas visé par les tirs, mais cherchait plutôt à fuir la scène en question". Il a également été hospitalisé.

La magistrate a indiqué se dessaisir de l'enquête au profit de la Juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille. Une enquête avait été initialement confiée à la police judiciaire de Bastia pour "les chefs d'assassinat en bande organisée et de tentative d'assassinat en bande organisée". Des perquisitions ont été menées mardi au domicile parisien de Jean-Luc Codaccioni.

 

Grand banditisme : qui sont Antoine Quilichini, Jean-Luc Codaccioni ?

 

Sur le même sujet

A Festa di a Nazione : célébrer la langue et la culture corses

Près de chez vous

Les + Lus