Nicolas Battini pourrait cesser sa grève de la faim après 13 jours de jeûne

© Emilie Arraudeau
© Emilie Arraudeau

Nicolas Battini pourrait cesser sa grève de la faim après 13 jours d'observation de jeûne. Ses soutiens Sulidarità, Université de Corse et Ligue des droits de l'homme, réunis au Théâtre de Bastia sur le thème "studià hè libertà" demandent l'intervention de l'observatoire international des prisons. 

Par Michèle Mignot

La rumeur s'est propagée un temps au cours de la réunion au Théâtre de Bastia mercredi soir, Nicolas Battini avait stoppé sa grève de la faim. Sulidarità, l'Université de Corse et la Ligue des droits de l'homme, ont demandé l'intervention de l'observatoire international des prison. un soutien de nature à encourager le jeune Nicolas Battini à prendre cette décision.

Ce jeudi matin, les proches de Nicolas Battini confirme que le jeune homme pourrait annoncer qu'il renonce à son jeûne.

Sulidarità, l'Université de Corse et la Ligue des Droits de l'Homme ont rappelé que "studià hè libertà" cette devise de l’Università di Corsica, apposée sur le Palazzu Naziunale, s’applique parfaitement à la situation de Nicolas Battini, étudiant en double cursus à l’Università di Corsica."

Nicolas Battini avait entamé une grève de la faim à la prison de Bois d'Arcy le 17 avril dernier, après avoir demandé à nouveau son transfert dans un autre établissement pénitentiaire pour poursuivre ses études dans de meilleures conditions.


Le reportage d'Emilie Arraudeau et Guillaume Marque :
Nicolas Battini
Itw: Rosa Prosperi Avocate de Nicolas Battini

A lire aussi

Sur le même sujet

Cargo échoué : les Bouches de Bonifacio sont-elles trop fréquentées ?

Les + Lus