• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Sécurité routière : la mortalité baisse légèrement sur les routes de Haute-Corse

© PHOTOPQR/NICE MATIN
© PHOTOPQR/NICE MATIN

La Préfecture de Haute-Corse fait le point sur les chiffres de l'accidentologie sur les routes du département en 2017. Il apparaît que, si la mortalité est en légère baisse, le nombre d'accidents et de blessés augmente fortement.

Par France 3 Corse ViaStella

En 2017, 20 personnes ont perdu la vie sur les routes de Haute-Corse. Un chiffre stable par rapport à 2016, mais en légère baisse par rapport à 2015. Cette année-là, 25 personnes étaient décédées au cours d'un accident de la route dans le département.

Si ces chiffres sont plutôt encourageants, ceux du nombre d'accidents et de blessés le sont moins. En 2017, ils ont chacun augmenté de 20% par rapport à l'année précédente.

En cause : bien souvent, de la vitesse excessive et inadaptée aux situations de conduite. Mais aussi, de la conduite sous alcool et/ou stupéfiants, responsables en 2017 de 18% des accidents de véhicules légers.

Selon la Préfecture de Haute-Corse, les jeunes entre 18 et 24 ans sont les plus fréquemment accidentés. Généralement, ces sinistres interviennent "en veille de week-end et le soir à partir de 22 heures". Par ailleurs, la Préfecture indique que :

Le nombre de motards tués (8) demeure très important et ils sont concernés dans 42% des accidents.


En ce qui concerne l'année 2018, deux personnes ont à ce jour perdu la vie sur les routes de Haute-Corse depuis le 1er janvier. Un chiffre stable par rapport à 2017 à la même période. En revanche, 26 accidents se sont produits contre 57 à la même période en 2017, soit une baisse de 54%. Même tendance pour les blessés graves : 33 recensés jusqu'à ce jour, contre 64 en 2017 à la même période, soit une baisse de 48%.

► Revoir le reportage de Grégoire Alcalay, Marion Fiamma et Mattea Luccioni :

Interviennent dans ce reportage : Gendarme Reynaud, Brigade motorisée de Bastia, Caroline Tharot, procureure de la République de Bastia, Françoise Lippini, association "Adrien Lippini, un vélo, une vie", et Anne Ngongang, élève de l'Institut régional d'administration.


A lire aussi

Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus