Le STC rejoint la fronde contre un nouveau centre commercial à Lucciana

Le STC a tenu une conférence de presse ce mardi matin pour dire son opposition au projet de centre commercial à Lucciana / © Pierrick Nannini / France 3 Corse ViaStella
Le STC a tenu une conférence de presse ce mardi matin pour dire son opposition au projet de centre commercial à Lucciana / © Pierrick Nannini / France 3 Corse ViaStella

Depuis plusieurs semaines, un projet de centre commercial a été déposé à la mairie de Lucciana. Mardi, il sera présenté à la CDAC, Commission départementale d'Aménagement Commercial, qui se prononcera sur le projet. On fait le point sur le fonctionnement de cette commission.
 

Par P.S.

Le STC (Syndicat des travailleurs corses) a tenu une conférence de presse ce lundi matin pour dénoncer la construction d’un ensemble de 43 000m2, dont 27.594 m2 de surface commerciale, sur un terrain agricole de Lucciana.

Le projet a donné lieu à de nombreuses réactions. Un collectif, Per a maestria di u nostru sviluppu, s’est créé pour y mettre fin. On compte parmi ses membres des responsables de Core in fronte, des élus de la collectivité de Corse et la mairie de Bastia.
Centre comercial à Lucciana : comment fonctionne la Cdac ?
Intervenants - Jean Brignole, secrétaire National du STC____________ Equipe - Pierrick Nannini, Flora Battesti
 

Examiné en commission

Mardi, la commission départementale d’aménagement commercial (CDAC) doit se réunir pour étudier le projet. Désignés par le préfet de la Haute-Corse Gérard Gavory, onze membres siégeront à la commission : sept élus et quatre personnalités qualifiées.

Parmi les élus, les maires de Lucciana, Furiani et Bastia. Pierre Savelli, maire de Bastia, a d'ores et déjà fait savoir qu'il s'opposerait à ce projet.

Autres élus à siéger : François Tatti le président de la CAB et Anne-Marie Natali, présidente de l'intercommunalité Marana-Golu.

Un élu de la majorité de l'Assemblée de Corse et un de l'exécutif ont également droit de vote. Opposée au projet, la majorité territoriale est partie prenante du collectif Per a maestria di u nostru sviluppu.
Le STC a emboîté le pas ce lundi matin. « Ce qui nous inquiète c’est que c’est aux antipodes de notre choix de société qu’aujourd’hui il y a suffisamment dans les territoires de la Haute-Corse de surfaces commerciales et qu’on n’a pas besoin de créer des mastodontes, des projets pharaoniques parce que quand ces projets sont présentés ils ne sont pas dans les centre-villes ni dans des régions qui ne sont pas urbanisées », estime Jean Brignole, secrétaire national du STC.

Les onze membres de la Cdac devront voter à main levée après avoir auditionné le porteur de projet.

C'est la société Fanti Promotions qui en est à l'origine. Sylvain Fanti, le porteur de projet, avait été candidat divers droite à l'élection municipale de Bastia en 2014 puis aux dernières élections territoriales.

Si la commission départementale d’aménagement commercial émet un avis défavorable lors de sa réunion de mardi, le maire de Lucciana ne pourra pas délivrer le permis de construire indispensable à la construction du centre commercial. Le promoteur, pourra alors contester la décision et saisir la commission nationale d’aménagement commercial, dans un délai d’un mois.

 

Sur le même sujet

Déchets : des élus du Fium’orbu-Castellu refusent de recevoir plus de 43 000 tonnes par an 

Les + Lus