Lucciana : un collectif vent debout contre le projet de construction d’un centre commercial

Le collectif Per a maestria di u nostru sviluppu (dont certains membres sont militants et responsables de Core in fronte), tenait une conférence de presse samedi sur la commune de Lucciana. / © H.M. / F3 Corse ViaStella
Le collectif Per a maestria di u nostru sviluppu (dont certains membres sont militants et responsables de Core in fronte), tenait une conférence de presse samedi sur la commune de Lucciana. / © H.M. / F3 Corse ViaStella

Réunis au sein du collectif Per a maestria di u nostru sviluppu ses membres, parmi lesquels des militants et responsables de Core in fronte, des élus de la collectivité de Corse et de la mairie de Bastia, tenaient une conférence de presse samedi sur la commune de Lucciana.
 

Par France 3 Corse ViaStella

Per a maestria di u nostru sviluppu juge le projet de centre commercial à Lucciana incompatible avec la vocation du site, un terrain classé agricole et éligible aux aides de la PAC (politique agricole commune), selon eux.
Xavier Belgodère Culletivu per a maestria di u nostru sviluppu

Xavier Belgodère, le président du collectif redoute un impact négatif sur le commerce local, une forme de « colonisation commerciale », dit-il.
 

Terrain agricole

Le projet, porté par la société Fanti promotion prévoit la création d’un ensemble commercial de 27.594 m2 sur un terrain situé en face de la centrale électrique de Lucciana.

Mardi matin à Bastia, la Commission départementale d’aménagement commercial (Cdac) doit se réunir sous l’égide du préfet de la Haute-Corse Gérard Gavory. Composée de sept élus, et de quatre personnalités qualifiées, c’est elle qui est compétente pour examiner les demandes d’autorisation d’exploitation commerciale. Un rendez-vous très important pour le collectif, qui organise un rassemblement mardi matin devant les grilles de la Préfecture, ou se tiendra la réunion de la Cdac.


Pierre Savelli, maire de Bastia, a annoncé ce dimanche dans un communiqué qu'il s'opposerait au projet de centre commercial.


Lors de la conférence de presse de samedi, le collectif a produit un document présenté comme signé de la main de Pascal Verdon, le directeur départemental des territoires et de la mer. Le fonctionnaire, sollicité par les services de l’Etat dans le cadre de l’instruction du dossier, émet un avis défavorable au projet. En matière d’aménagement du territoire écrit-il, si l’offre paraît en elle-même séduisante, l’importance des surfaces impactées, le développement des voiries, l’isolement du projet par rapport à son environnement, l’augmentation des déplacements routiers, la remet fortement en question.

Si la commission départementale d’aménagement commercial émet un avis défavorable lors de sa réunion de mardi, le maire de Lucciana ne pourra pas délivrer le permis de construire indispensable à la construction du centre commercial. Le promoteur, pourra alors contester la décision et saisir la commission nationale d’aménagement commercial, dans un délai d’un mois.

Contacté par nos soins, Sylvain Fanti, le porteur de projet n’a pas souhaité s’exprimer avant la réunion de la Cdac.
 

Sur le même sujet

Sports de combat : l’ouverture d’une salle low-cost inquiète des clubs corses

Les + Lus