Large consensus sur les orientations du PADDUC

Publié le Mis à jour le
Écrit par Jean CROZIER

Le PADDUC a été amendé et adopté par les élus territoriaux de Corse

video title

video title

Le maquis du foncier en Corse

Le projet de nouveau PADDUC vient en discussion à l'Assemblée de Corse cette semaine. Les élus débattront jeudi du modèle de développement et d'aménagement durable qu'ils souhaitent pour la Corse. L'Exécutif veut équilibrer les territoires.

A l'assemblée de Corse, le 26 juillet, le document présenté par Maria Giudicelli, conseillère exécutive, détaillant les grands axes du plan d'aménagement durable et de développement de l'île  , a reçu une large adhésion:  39 voix pour, les 12 conseillers de droite se sont abstenus.

Un deuxième grand débat sur les choix stratégiques doit avoir lieu dans huit mois. Le projet de PADDUC devrait être soumis aux élus corses fin 2013, début 2014.

Ce Plan de Développement Durable de la Corse élaboré par le Conseil Exécutif est le fruit de plusieurs mois de concertation sur le terrain. Le document, présenté le 26 juillet, propose des pistes de reflexions qui devront être affiner.

Le parti nationaliste  Femu a Corsica annoncé le 25 juillet qu'il allait  demander que la notion de "peuple Corse" soit pris en compte dans le PADDUC. Les élus de ce mouvement en font même un préalable.

Pour sa part, à la veille de ce débat à l'assemblée de Corse, la Ligue des Droits de l'Homme a fait le 25 juillet  la proposition d'une "citoyenneté locale de résidence". Pour la LDH,  cette notion permettrait de prendre en compte les intérêts des habitants.

 A l'ouverture de la session des 26 et 27 juillet, le président de l'exécutif Paul Giacobbi a annoncé  qu'un débat institutionnel sur la cooficialité du  Corse ainsi que sur la fiscalité aura lieu à l'automne prochain dnas le cadre de la préparation de la 3eme phase de la décentralisation.

A l'occasion du débat sur le projet de nouveau PADDUC à l'Assemblée de Corse, la rédaction de  Corsica Sera poursuit ses dossiers sur les grandes questions de ce plan de développement durable.Quelle sera la place de l'agriculture ? Une carte répertoriant les potentialités des sols existe désormais. Cet outil à la disposition des agriculteurs est le résultat d'années d'études et de prospections. Il sera également pris en compte dans l'élaboration du PADDUC.

Protection, production et partage

Encore 18 mois de travail avant le texte définitif

Seule région française à disposer d'un tel échelon de responsabilité en matière d'aménagement, la Corse fait face depuis quelques années à une avalanche de capitaux extérieurs faisant grimper vertigineusement les prix du foncier et de l'immobilier au détriment de la population insulaire.

Le Plan d'aménagement et de développement durable pour la Corse (PADDUC), présenté par la conseillère exécutive Maria Guidicelli, au terne de plusieurs mois de préparations et de débats est articulé autour de trois axes: "protection, production et partage".

La majorité de gauche de l'Assemblée a exprimé son soutien au plan, qui prévoit notamment l'officialisation de la langue corse, tandis que les nationalistes (15 élus sur 51) ont demandé que les termes "peuple corse" figurent dans le document final.

La droite s'est abstenu sur le projet de nouveau plan.

Avant sa défaite aux élections territoriales de 2010, elle avait du retirer son projet de PADDUC, vivement dénoncé au sein de la société insulaire car axé sur "l'économie résidentielle" prévoyant le développement des résidences secondaires,

L'un des élus de droite, le président UMP du Conseil général de Corse-du-Sud Jean-Jacques Panunzi, a notamment dénoncé la présence des "thèses de la gauche radicale et des altermondialistes" dans le document.

L'Assemblée a voté  dans la nuit de jeudi a vendredi sur le projet de PADDUC dont le texte définitif fera l'objet plusieurs mois de débats avant d'être soumis à l'Etat.(Source: AFP)

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité