• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le GFC Ajaccio s'incline logiquement face à Paris

Clément Maury, gardien du GFC Ajaccio, arrête un tir du Paris Saint-Germain / © AFP/FRANCK FIFE
Clément Maury, gardien du GFC Ajaccio, arrête un tir du Paris Saint-Germain / © AFP/FRANCK FIFE

Le triple champion de France en titre ne s'est pas laissé distraire et a fait le métier contre Ajaccio. Le Gazélec s'est incliné 2-0 au Parc des Princes. Les buts ont été inscrits par Matuidi à la 11ème minute et par Thiago Silva à la 21ème minute.

Par POC avec AFP

La multinationale parisienne propriété du Qatar, au budget de 500 millions d'euros (14 millions d'euros pour le club corse), n'a jamais tremblé et se retrouve déjà leader, à égalité avec Caen et Reims, grâce à une meilleure différence de buts.
Tout juste sorti d'un quadruplé historique sur le plan national, Paris a démarré la saison sur les mêmes bases, enchaînant une 15e victoire consécutive sur la scène domestique, toutes compétitions confondues. Et le meilleur reste peut-être à venir puisque Zlatan Ibrahimovic, blessé à un genou, et la recrue phare Angel Di Maria, vice-champion du monde argentin acheté 63 millions d'euros à Manchester United,
n'ont toujours pas été alignés en Ligue 1.

Thierry Laurey (à gauche), entraîneur du GFC Ajaccio, le 16 août à Paris / © AFP/MIGUEL MEDINA
Thierry Laurey (à gauche), entraîneur du GFC Ajaccio, le 16 août à Paris / © AFP/MIGUEL MEDINA

 

Réaction de Thierry Laurey, entraîneur du Gazélec Ajaccio

"Je ne suis pas énervé, on savait que ça allait être compliqué, qu'il y aurait quelques fondamentaux à respecter. Sur le début de match, on a été un peu attentiste. Paris n'a pas démarré si fort que ça, mais on a pris des buts sur des situations où il ne faut pas laisser un mètre à des joueurs comme ça. On a bien lutté après, on a cherché à rester bien organisés pour pas prendre la tempête, ça a plutôt été cohérent.

On n'a pas été dangereux, mais pour nous l'ensemble est plutôt satisfaisant. On manque de vécu ensemble dans l'animation offensive, et on a encore beaucoup de choses à travailler. Il faut être plus propre sur les sorties de balle. Je pense qu'on va s'améliorer dans les semaines à venir, perdre 2-0 au Parc des Princes n'a rien d'infamant pour nous. On n'a pas pu rivaliser avec Paris, on n'avait pas forcément cette envie non plus. On ne va pas se prendre la tête sur ce match-là, c'est un bon match de préparation." 

Sur le même sujet

Université de Corse : le doctorat, un atout pour se positionner sur le marché de l’emploi ? 

Les + Lus