Cet article date de plus de 5 ans

Décharge de Vico : Pà un pumonte pulitu continue le blocage

Les militants du collectif Pà un pumonte pulitu ont décidé de continuer le blocage de la décharge de Vico samedi matin. Ils se mobilisent contre le projet d'un deuxième casier d'enfouissement des déchets sur le site. Un échange avec les syndicats intercommunaux va décider de la suite des actions.
Des mambres du collectif Pà un pumonte pulitu bloquent la décharge de Vico (juin 2016)
Des mambres du collectif Pà un pumonte pulitu bloquent la décharge de Vico (juin 2016) © Marion Fiamma
Pà un pumonte pulitu a décidé de continuer le blocage du centre d'enfouissement de déchets de Vico samedi matin. Les membres du collectif sont allés à la rencontre des maires et syndicats intercommunaux de l'Ouest Corse réunis samedi midi pour leur demander de se positionner sur la mise en place d'un deuxième casier sur le site de Vico, chose contre laquelle lutte Pà un pumonte pulitu.

Une réunion est prévue en milieu de semaine prochaine au conseil départemental de Corse du Sud pour connaître leur positionnement. Jusqu'à cette date, les militants maintiennent le blocage de la décharge de Vico.

A chaque jour de blocage, ce sont 100 tonnes de déchets qui attendent d'être stockées. Les collectes continuent. Les ordures patientent chez les prestataires du Syvadec sur des quais de transfert qui arriveront à saturation en début de semaine.

Le reportage d'Olivier Castel et Marion Fiamma : 
durée de la vidéo: 01 min 42
Décharge de Vico : Pà un pumonte pulitu continue le blocage ©Le reportage d'Olivier Castel et Marion Fiamma

Intervenants :
Une délégation du collectif a été reçue en préfecture vendredi après-midi et estime avoir été entendue par les service de l'Etat. Un rendez-vous avec le Syvadec sur la question de la mise en place d'un deuxième casier aura lieu prochainement.

Pà un pumonte pulitu proteste contre l'augmentation de la capacité annuelle de déchets stockés sur ce site. Les camions ne peuvent toujours pas rentrer pour déposer les déchets dans la décharge. 

"Nous demandons d'une manière formelle l'annulation d'un deuxième casier. Si cela est fait, on pourra discuter sur le premier casier pour voir combien de tonnes on peut y mettre. Il faudra alors parler des problèmes de sécurité, des dunes, des pollutions" explique Jean-Yves Torre, du collectif '' Pà un Pumonte Pulitu".

Des gendarmes étaients présents vendredi matin sur le site de Vico pour surveiller le blocage de la décharge.
© Stella Rossi

Le Syvadec a décidé jeudi de saisir la justice pour permettre le rétablissement rapide du service public et éviter que la Corse ne soit confrontée à de graves difficultés en ce début de saison estivale en matière de gestion des déchets.

Le Syvadec dénonce le fait que Pà un pumonte pulitu bloque le site alors qu'il n'a accueilli que 17.300 tonnes au premier semestre sur 22.500 tonnes prévues par le protocole d'accord signé le 13 janvier dernier.

"Désarmorcer cette spirale de tensions"

L'exécutif de Corse, la Présidence de l'Assemblée de Corse et la majorité territoriale ont indiqué vendredi matin dans un communiqué avoir contacté le Préfet pour lui demander de ne pas faire intervenir les forces de gendarmeries pour expulser les occupants. 

"Il faut en effet impérativement désamorcer cette spirale de tension, aux fins de permettre la définition d'une solution équilibrée à l'échelle de la Corse, conforme aux intérêts de l'ensemble des parties concernées, et nous permettant d'éviter la crise des déchets et de mettre en oeuvre le nouveau plan de gestion" indiquent les élus insulaires.

Et d'ajouter : "Cela ne peut se faire que dans le dialogue et en prenant en compte l'exaspération et la colère de populations qui ont eu à subir de fortes nuisances pendant des années, voire des décennies, et ont vu les engagements pris envers elles systématiquement méconnus".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société