• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les virus tropicaux transmis par le moustique tigre sous haute surveillance

Prévention du virus Zika
Depuis le 1er mai, la cellule de surveillance du virus zika est activée en Corse. Interviews : André de Caffarelli, Médecin urgentiste, référent risques biologiques. Hôpital de Bastia / François Cesari, Adjoint au chef de service démoustication du département de la Haute-Corse - France 3 Corse ViaStella - Solange Graziani, Pierre-olivier Casabianca

Depuis le 1er mai, la Corse est en surveillance renforcée concernant les maladies comme la Dengue, le Chikungunya, et le Zika. Ce dernier a proliféré au Brésil, en Amérique du sud, et aux Antilles. En Corse, aucun cas n'a été déclaré, pour autant, la vigilance est de mise dans le secteur médical.

Par Pierre-Olivier Casabianca

Depuis le 1er mai, la cellule de surveillance est activée en Corse. Les médecins généralistes doivent renvoyer les cas suspects vers l'hôpital  de Bastia pour des examens spécifiques. 

Dans 70 à 80 % des cas, le virus Zika va rester silencieux chez les personnes infectées. Pour les autres, la maladie se manifeste trois à douze jours après la piqûre du moustique tigre par divers symptômes, évoquant ceux de la dengue ou du chikungunya : fièvre, maux de tête, éruption cutanée, fatigue, douleurs musculaires et articulaires...

Le virus Zika pourrait également se transmettre par voie sexuelle. Fin juin 2016, une femme habitant en Espagne aurait été contaminée par le virus Zika transmis par son partenaire de retour d'un voyage en Amérique latine. 

Le virus est considéré comme dangereux pour les femmes enceintes car il serait lié à une flambée de cas de microcéphalie, une malformation qui se manifeste par un crâne et un cerveau anormalement petits et par de possibles dommages neurologiques chez le nouveau-né.

Comment lutter contre la prolifération du moustique tigre ?

Chacun peut adopter des gestes simples pour notamment de supprimer les eaux stagnantes qui permettent la reproduction du moustique, à l'intérieur et autour de son domicile (soucoupes des pots de fleurs, vases, gouttières mal entretenues, pneus usagés...) afin de limiter sa prolifération et aider à prévenir l'introduction des virus de la Dengue, du Chikungunya, et du Zika en métropole.

Pour en savoir plus :


C'est quoi le virus Zika ?

Le virus Zika est en fait connu depuis plus d'un demi-siècle. Il a été repéré pour la première fois en 1947, en Ouganda, chez un singe, explique le site Allodocteurs. Il tire son nom d'une forêt située au sud de Kampala, la capitale du pays. D'après l'OMS, le premier cas humain de fièvre Zika a été rapporté en 1968.

Cousin de la dengue et du chikungunya, Zika appartient à la même famille de virus, les flaviviridae. La maladie se transmet via des piqûres de moustiques du genre Aedes, qui sévissent principalement dans l'ensemble de la zone intertropicale. "Les insectes piquent une personne malade, se chargent en virus et infectent ensuite les personnes saines", détaille Allodocteurs.

Sur le même sujet

Corse : signature de la 4e convention tripartite entre l’État, la collectivité et l’université 

Les + Lus