Ligue 1 - Première victoire à domicile pour Bastia

Bastia a décroché son premier succès de la saison à domicile, grâce à une victoire contre Toulouse (2-1), sur un magnifique coup franc de Bengtsson dans les 10 dernières minutes, samedi lors de la 4e journée de Ligue 1.

Avec deux victoires pour deux défaites, Bastia se donne un peu d'air par rapport à la zone rouge (8e), tandis que Toulouse, auteur d'un bon début de saison (une victoire, deux matches nuls) enregistre sa première défaite et recule à la 10e place.



Les Corses ont dominé le premier acte, avec notamment le jeune Allan Saint-Maximin, prêté par Saint-Etienne, en vue. Cette domination s'est concrétisée par l'ouverture du score du milieu de terrain guinéen Sadio Diallo à la 20e minute. Dans la foulée, les Bastiais auraient pu doubler la mise, mais le tir de Nangis (25) trouvait Lafont sur son chemin.

Cette première mi-temps, parfaitement maitrisée par les Bastiais, était loin d'être du goût de Pascal Dupraz qui au retour des vestiaires a changé son système, faisant entrer en jeu Durmaz. Un changement bénéfique pour Toulouse. Et c'est logiquement que le Téfécé a égalisé à la 67e minute par l'attaquant danois Martin Braithwaite, à la suite d'une belle remise de Toivonen.



Etouffés par le jeu physique toulousain, les Bastiais ont peiné à se montrer dangereux en seconde période. Ils s'en sont remis à un coup de patte de génie de Pierre Bengtsson, un coup franc pied gauche envoyé en pleine lucarne par défenseur suédois à la 82e minute, pour arracher le succès. Une première titularisation parfaite pour le joueur prêté cet été par le club allemand de Mayence.

Cette victoire est importante et elle est méritée.


"Cette victoire est importante et elle est méritée. On a fait une meilleure première période queToulouse", a déclaré François Ciccolini, entraîneur de Bastia.

"On a reculé en seconde période. On prend un but sur un détail. Le second but récompense nos efforts. Je suis content pour Pierre Bengtsson. Il s'est entraîné aux coups francs pendant 25 minutes vendredi, et il les mettait déjà au fond".