Ligue 2 : L'AC Ajaccio plus que jamais dans la course à l'accession, le SC Bastia se donne un peu d'air

Publié le Mis à jour le

Quatre jours après la 33ème journée, les deux équipes insulaires de ligue 2 ont de nouveau enfilé le maillot, alors que la fin de saison s'approche. Et le bilan de la soirée est plutôt positif.

Et de cinq. L'ACA est en train d'entr'ouvrir les portes de la ligue 1, avec la manière. Alors que la fin de saison approche, les Ajacciens accumulent les victoires, et font mal à leurs poursuivants, qui en sont réduits à guetter un éventuel faux pas pour leur ravir la deuxième place du championnat, synonyme d'accession directe. 

Hier soir, face à des Dunkerquois qui pointent à la 19e place, et font tout pour sauver leur peau en L2, l'ACA a fait le job, en l'emportant 2 à 1 sur sa pelouse.

Gérer

Les choses étaient bien engagées, puisque dès la deuxième minute, les Corses ouvrent le score, par Gaëtan Courtet, de la tête, comme samedi dernier, à Dijon (1-0). Sûrs de leur fait, face à une équipe qui a beaucoup à perdre, les acéistes dominent, et se procurent plusieurs occasions. A la 17e minute, Vincent Marchetti aggrave la marque sur coup franc (2-0).

Forts d'une avance confortable, les hommes d'Olivier Pantaloni maîtrisent la suite des événements, sans trop forcer, mais se procurent néanmoins deux nouvelles occasions de but juste avant de rejoindre les vestiaires, dont une transversale de Marchetti.

2 buts d'avance, face à l'avant-dernier du championnat... Les Ajacciens se sont peut-être dit, au moment de reprendre le jeu, que c'était l'occasion rêvée de lever le pied, pour gérer au mieux une semaine chargée, avec trois matchs au programme.

L'ACA chercher à gérer la deuxième mi-temps, et  recule. Les Dunkerquois, qui n'en demandaient pas tant, s'enhardissent. Tchokounté et ses coéquipiers s'installent devant la défense corse, et à la 63e minute, réduisent le score par Majouga. 

La fin de rencontre, pour Ajaccio, est bien moins tranquille qu'attendu. D'autant qu'Auxerre, qui talonne le club insulaire, mène devant Dijon. Et qu'un match nul des Acéistes, à François-Coty, ramènerait les Bourguignons à 1 point... 

Mais Dunkerque ne parvient pas à revenir au score. Ajaccio, victorieux (2-1), conserve ses trois points d'avance sur Auxerre. 

Les Corses se déplacent vendredi soir sur la pelouse du valenciennes FC, 16e, tandis que l'AJA fera le déplacement à Caen, 8e, samedi après-midi.  

Le SCB grappille

Les bleus, de leur côté, cherchent toujours à atteindre les 42 points, traditionnellement considérés comme le seuil qui assure le maintien. Mais Bastia, qui n'a plus gagné depuis le 15 mars dernier, et la réception de Dunkerque, ménage le suspens, à quatre journées de la fin du championnat. 

Hier soir sur la pelouse niortaise, à l'entame du match, le Sporting semble dans de meilleures dispositions que samedi dernier, face à Guingamp. Une rencontre qui s'était soldée par la première défaite des Bastiais à domicile

A la 24e minute, la frappe de Guidi est sauvée, sur sa ligne, par Conte, le gardien niortais. Une dizaine de minutes plus tard, c'est Magri, de retour de blessure, qui se met en évidence devant la cage des Chamois niortais. Dans la foulée, Schur subit une faute de Yongwa dans la surface. Monsieur Leonard siffle penalty, et Benjamin Santelli ouvre le score pour le SCB. 

Niort, 9e, ne parvient pas à se montrer dangereux, et les supporters bastiais se disent que leur équipe va peut-être renouer avec la victoire, et assurer ainsi sa place en L2. D'autant qu'en début de deuxième période, la tendance reste la même. les Bleus sont plutôt tranchants, et Niort tâtonne. 

Mais les changements demandés par le coach niortais semblent porter leurs fruits. Et à la 68e, Sissoko parvient à tromper le portier bastiais, Boucher, rentré en début de deuxième mi-temps pour remplacer Placide, sorti sur blessure (1-1). 

Les échanges s'équilibrent, et les deux équipes se quittent sur un score nul, qui, au final, fait tout de même les affaires du SCB. Les Bastiais restent 14e, avec 40 points, à 6 points de la place de barragiste, occupée par Quevilly. 

Vendredi soir, Bastia recevra le Paris FC, 4e. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité