Loi Notre : résistance des élus de montagne face à la nouvelle organisation du territoire

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse
Les élus de Montagne ont également demandé que la Corse soit reconnue comme île montagne.
Les élus de Montagne ont également demandé que la Corse soit reconnue comme île montagne. © France 3 Corse

Les élus de Montagne ont demandé, ce mardi matin lors d'une réunion à Vizzanova, un moratoire au regroupement intercommunal proposé par la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Notre).

"Nous demandons qu'un certains temps soit pris pour tisser un lien cohérent entre les territoires internes à la Corse, communautés de communes et travaux d'assemblée et la collectivité unique avec les ordonnances" ​indique Jean-Félix Acquaviva, président de l'association corse des élus de Montagne (ACEM), ce matin lors d'une réunion à Vizzanova. 

En plus de demander un moratoire au regroupement intercommunal proposé par la loi Notre, qui prévoit le rapprochement des communautés de communes de la vallée du Prunelli et de la Haute Vallée de Taravo avec le Pays Ajaccien, les élus de Montagne souhaitent également que la Corse soit reconnue île montagne. 

"Nous demandons en même temps qu'il y ait la reconnaissance de la Corse en tant qu'île montagne dans un chapitre particulier de la future loi montagne 2016 pour permettre d'avoir des politiques adaptées au niveau fiscal et qui permettent d'avoir une gouvernance institutionnelle qui ne se base pas simplement sur le seuil de population comme c'est le cas maintenant. Nous souhaitons avoir des dotations surélevées, liées à la prise en compte des contraintes liées à notre situation" a expliqué Jean-Félix Acquaviva.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.