• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Marseille : Un ferry de la Corsica Linea évacué à la suite d'une détonation

Le Jean Nicoli de la Corsica Linea a été évacué dimanche 31 juillet dans la matinée lorsqu'une détonation a été entendue par l'équipage. / © France 3 Corse ViaStella
Le Jean Nicoli de la Corsica Linea a été évacué dimanche 31 juillet dans la matinée lorsqu'une détonation a été entendue par l'équipage. / © France 3 Corse ViaStella

Un bruit d'explosion a retenti vers 9h dimanche 31 juillet alors que le Jean Nicoli de la Corsica Linea se trouvait à quai dans le grand port de Marseille.

Par Maité Hellio

Une explosion a été entendue vers 9h dimanche 31 juillet au niveau d’un ferry de la compagnie maritime Corsica Linea, le Jean Nicoli, qui se trouvait à quai dans le port de Marseille.

Les 77 membres d'équipage, qui se trouvaient déjà à bord du navire à destination de la Sardaigne, ont été évacués.

Le procureur adjoint de Marseille, Jean-Jacques Fagni a confirmé cette explosion "très heureusement sans aucune conséquence, ni matérielle, ni corporelle" qui a secoué le Jean Nicoli. 

Une "explosion accidentelle"

D'après le magistrat, on s'orienterait "vers une explosion accidentelle", probablement causée par "une munition qui doit dater de la seconde guerre, qui aurait explosé en profondeur au passage du bateau".

L’origine exacte de l’explosion demeure pour l'instant indéterminée. La gendarmerie maritime a été chargée de l’enquête. Elle a envoyé ses plongeurs sur place pour faire les premières constatations qui semblent accréditer "l'hypothèse d'un vieil engin explosif", a précisé le parquet. "Au niveau des fonds marins, il y a des traces qui semblent accréditer une explosion sur le fond", a-t-il ajouté.

Le bateau n'a pas subi de dommages mais "il relève de la responsabilité de l'exploitant de faire des vérifications techniques complémentaires et de vérifier que tout est en parfait état de marche", a précisé le procureur.

Les autres quais du port inspectés

Le préfet de police de Marseille Laurent Nuñez s'est rendu sur place. Des "mesures de sûreté" ont été prises, notamment l'inspection des autres quais, à la suite de cet incident, a indiqué la source proche du dossier.

De nombreux engins datant de la seconde guerre mondiale sont encore présents dans les fonds marins au large de Marseille, et parfois sur terre. Les autorités neutralisent fréquemment ces munitions quand elles sont découvertes, occasionnant parfois la mise en place d'importants périmètres de sécurité.

Sur le même sujet

Entretien avec François Charles, président de l'association l'Arcu

Les + Lus