Cet article date de plus de 4 ans

Pour mieux se déplacer en Corse, une grande enquête est lancée

Le mois dernier débutait l'enquête déplacements, une collecte de données sur le transport en Corse. Elle est diligentée par la CTC, avec les conseils départementaux, les communes d'agglomérations et l'Etat.
Intervenants : Fabienne Giovannini, Conseillère exécutive // Julien Morganti, vice-président de la Communauté d'Agglomération de Bastia

Rationalisation

"Sur 2 millions de tonnes de CO2 qui sont enregistrés en Corse chaque année, 45% sont produits par les transports" explique Fabienne Giovannini, conseillère exécutive de Corse.

Alors que les compagnies maritimes et la CTC se sont engagées à réduire les émissions des ferries, c’est au tour des autres modes de transports d’être sondés et rationnalisés. Avec pour objectif final : une moindre utilisation des voitures.

Embouteillages

Une enquête sur le déplacement des corses a été lancée il y a un mois. 5500 véhicules ont déjà été sondés.  Et si l'enquête concerne toute la Corse, c'est avant tout les abords des principales villes qui posent problème. Quelle que soit la saison, et l'heure de la journée, ils sont engorgés.

« On a la chance d’avoir un train qui traverse l’agglomération, estime Julien Morganti, vice-président de la Communauté d'Agglomération de Bastia, donc on va mettre en lien le bus, le train, le vélo et la voiture, parce qu’on ne peut pas sortir directement du tout-voiture. Mais c’est l’inter-modalité, à travers cette enquête qui va nous permettre de montrer aux gens les différents modes de déplacement. »

Une fois l’enquête terminée, une nouvelle étape, donc : faire évoluer les mentalités.


Dans les prochaines semaines, ce sont 9000 foyers qui seront à leur tour sollicités, cette fois par téléphone, après avoir été tirés au sort dans l’annuaire. Avant d’être interrogées, les personnes consultées recevront une lettre-avis. Pour plus de renseignements, elles peuvent contacter le 08 05 38 33 84 et le 09 51 47 29 67 ou consulter le site internet de l’AAUC. L’enquête déplacements est menée dans toute la Corse jusqu’au 8 avril 2017.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement société transports économie transports en commun transports urbains assemblée de corse politique