L'Office des Transports de la Corse récupère 13 millions d'euros de l'ex-SNCM

Publié le Mis à jour le
Écrit par France 3 Corse ViaStella
© Céline Aubert

L'ancienne compagnie avait provisionné cette somme en cas d'augmentation des prix du carburant. L'OTC a pu récupérer cette somme dans le cadre de la liquidation de l'ex-SNCM, le 15 mai dernier.

Le chiffre est important : 12.648.522 euros. C'est la somme qu'a reçu l'OTC après avoir lancé une procédure permettant "d'engager des mesures contentieuses d'exécution forcée dans le cadre de titres émis au profit de l'OTC à l'encontre des débiteurs privés et/ou publics".

Il s'agit d'une action visant à réclamer ce qui était dû à la Collectivité Territoriale de Corse dans le cadre de la liquidation de l'ex-SNCM.

L'OTC affirme qu' "un tel montant va donc abonder le budget de l'OTC et un tel excédent servira à mieux investir dans la baisse du tarif fret, mais aussi résident. Sans oublier le tarif des retraites, les investissements dans les routes, les ports et bien sûr, l'intérieur."

durée de la vidéo: 01 min 02
Polémique sur la paternité de l'initiative du recouvrement ©France 3 Corse ViaStella

 

Polémique sur la paternité de l'initiative du recouvrement
Dans un billet sur son blog, Paul Giacobbi ancien Président du Conseil Exécutif de Corse, fustige la mise en avant du nouvel exécutif corse dans cette action de recouvrement : "même si n’avons pas communiqué à hauteur de ce qui se fait à présent, [...] il était tellement évident que ce soit le cas, qu’il ne nous a pas semblé indispensable de le préciser !"

En réponse, Jean-Félix Acquaviva, président de l'OTC, affirme dans un communiqué que : "Sans notre volonté politique et sans notre action juridique, les créances auraient été perdues."

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.